-->

Toulouse : Act Up condamné pour « injure publique » à l'encontre de la Manif pour tous

Toulouse : Act Up condamné pour « injure publique » à l'encontre de la Manif pour tous

L'association avait organisé une action de visibilité, le 30 mai 2017, devant une salle où devait également se tenir une réunion prévue à Toulouse par la Manif pour tous, pour débattre de la procréation médicalement assistée (PMA) et de la gestation pour autrui (GPA). Ludovine de la Rochère assure que les militants d'Act Up étaient violents, mettant aussi en cause la teneur des slogans utilisés : « homophones, assassins, complices du sida ».

Des accusation que Louise Loudriou, l'ex-présidente d'Act Up Dud Ouest, , qui était l'unique prévenu au procès, réfute totalement. « C'était une action de visibilité qui ressemblait à toutes celles que nous avons l'habitude de faire. On prépare des slogans dénonçant l'homophobie et on utilise du faux sang. Ce n'était pas violent, on était même sur le trottoir d'en face. On a toujours fait ça depuis 2013. Ce sont des contre-rassemblements pour montrer qu'on est contre les idées de la Manif pour tous ».

Mais le tribunal correctionnel a donné raison à Ludovine de la Rochère, considérant que le slogan, inscrit sur une banderole et des affiches, constituait une injure publique. Louise Loudriou a ainsi été condamnée, ce mardi 26 novembre, à une amende de 300 € avec sursis, 1 € symbolique et 1 000 € pour les frais de justice.

Act Up a réagi dans un communiqué, estimant que cette condamnation revenait à bâillonner la lutte contre le sida et contre les discriminations LGBTI-phobes.

« Ce jugement n'effacera pas les agissements de La Manif Pour Tous qui mettent en péril nos communautés, nous exposant à des violences, mais également font la part belle à l'épidémie de VIH/sida. Forte d’un budget exubérant pour mener sa croisade de promotion de la sainte famille hétérosexuelle, LMPT investit dans des actions en justice pour tenter d’exister. Ici ce n’est pas moins de 4000€ hors frais d’avocatEs que l’association réactionnaire a déboursé pour porter devant des juges un combat politique. »

Rappelons que l'injure publique est un délit punissable d'une amende pouvant aller jusqu'à 12 000 €. En 2018, la condamnation de l'ex-présidente d'Act Up Paris, Laure Pora, déjà attaquée par La manif pour tous pour injure, avait été annulée par la Cour de cassation, qui avait alors jugé que le qualificatif « d'homophobes » relevait « d'une libre opinion sur l'action et les prises de position » de la Manif pour tous, ce terme « ne dépassait pas les limites admissibles de la liberté d'expression ».

LMPT homophobes, complices du sida !

Tout soutien à Louise Loudriou ainsi qu'à Act Up et à Sara Khoury, son actuelle présidente. Au vu des répercussions de cette condamnation il est important que l'ensemble du tissus militant et associatif se solidarise.
Pour soutenir Act Up.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.