Ryan Atkin : premier arbitre de football professionnel « ouvertement gay » en Grande-Bretagne (VIDEO)

Il a 32 ans, a amorcé sa carrière d'arbitrage en 1999, et vient de « briser un tabou », en évoquant publiquement son homosexualité dans une interview, publiée ce 10 août, sur la chaîne Sky Sports. Avec l'espoir, dit-il, que cette « décision » puisse aider à lutter contre l'homophobie, « un problème, dans le football, même si les choses s'améliorent un peu tous les jours. »

« Être gay n'a aucune importance quand il s'agit d'arbitrer un match. Mais comment parler d'égalité et de diversité, sans mentionner que je suis homosexuel ? C'est pertinent ! On peut changer le jeu et la culture, mais il faut aussi changer les esprits », poursuit-il. « Nous avons des responsabilités. Le foot est un sport pratiqué partout dans le monde, qui devrait s'afficher plus inclusif. »

Atkin avait déjà participé à la campagne « Lacets arc-en-ciel », lancée par l'association LGBT « Stonewall » pour sensibiliser le public aux comportements discriminants et langage anti-LGBT dans les stades. Initiative également soutenue par la Fédération anglaise (FA), la Premier League et la ligue anglaise de football.

« J'ai su que j'étais gay vers mes 21 ans. Mais c'est toujours plus difficile de l'accepter et s'assumer, surtout dans un milieu professionnel, où, comme on le sait très bien, il n'y a aucun homosexuel "déclaré". Et il n'y en a jamais eu non plus parmi les arbitres. C'est donc un saut dans l'inconnu », commente encore Atkin, qui ne pense pas pour autant récolter davantage d'injures parce que son orientation sexuelle.

« Ce sont surtout les décisions de jeu qui les irritent. Mais, les gens bien dans leur peau, sont aussi plus efficaces au travail. C'est tout aussi vrai dans le sport professionnel. C'est pour ça que j'ai décidé de faire mon coming-out. J'en ai parlé à mes proches, amis, et après une longue délibération, je me suis lancé. C'était le bon moment. Je n'ai plus besoin de m'inventer des histoires et je peux enfin partager beaucoup plus de choses avec ma famille. »

Il devrait occuper des fonctions cette saison de quatrième officiel dans des matchs de la Premier League, indique l'AFP, et d'arbitre principal dans les niveaux inférieurs.

Dans un communiqué, Neale Barry, le patron des arbitres au sein de la FA, a d'ailleurs salué le jeune homme pour son courage : « Notre rôle est d'appuyer tous les arbitres, d'aider à leur développement, pour maximiser leur potentiel et, par-dessus tout, s'assurer que leur expérience soit positive. »

Valentine Monceau
stophomophobie.com

Les commentaires sont fermés.