Racisme, sexisme, homophobie... les grands noms du football européen unis contre la discrimination

Racisme, sexisme, homophobie... les grands noms du football européen unis contre la discrimination

L’UEFA a présenté, ce mercredi 23 décembre, « Outraged », un documentaire qui aborde sans détour la question de la discrimination dans le football, avec les témoignages des plus grands noms de la pratique, toute génération confondue. « Indignés », ils évoquent leurs propres expériences du racisme, de l’homophobie et de tous ces autres maux qui gangrènent le sport le plus populaire de la planète.

Paul Pogba, Moise Kean, José Mourinho, Tyrone Mings, Ruud Gullit, Aleksander Čeferin, Megan Rapinoe, Guram Kashia, Pernille Harder, Olivier Giroud, Juan Mata, Hope Powell, Thomas Hitzlsperger, Shanice van de Sanden, Nikita Parris, Lucy Bronze, Samantha Johnson, Nadia Nadim, Stéphanie Frappart, Dejan Lovren, Kalidou Koulibaly et Didier Deschamps, témoins ou victimes, toutes et tous partagent ainsi leurs histoires d’exclusion, les préjugés auxquels ils ont été confrontés, exposant également les solutions envisagées pour éradiquer le fléau.

Tous les participants soulignent l’importance de l’écoute et la nécessité d’une collaboration active.

« Il est très important que les joueuses et les joueurs puissent s’exprimer. Ce sont elles et eux qui souffrent de la discrimination », insiste, dans le documentaire, le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin. « Nous devons parler davantage à celles et ceux qui sont sur le terrain et qui ressentent directement la discrimination. » Il précise également que « le football, suivi par des milliards de personnes dans le monde entier » doit montrer l’exemple dans la lutte contre la discrimination. « Nous devons profiter de cette exposition… Si un secteur peut le faire dans le monde, c’est bien le football ! »

« Ceux qui ne font rien contre la discrimination font partie du problème. »

Parmi les intervenants, Ruud Gullit, ancien international néerlandais, pour qui la discrimination « est un cancer social que nous devons toutes et tous essayer de soigner. » Pour l’international anglais, Tyrone Mings, « il n’est pas nécessaire d’en faire l’expérience concrète soi-même pour savoir ce qui est bien et ce qui est mal. Donc ceux qui ne font rien contre la discrimination font partie du problème. »

Thomas Hitzlsperger, ex-international allemand, qui a brisé le tabou en faisant son coming-out en prenant sa retraite, confie qu’il souhaité le faire encore en activité, « parce que je savais que l’impact serait énorme », poursuit-il, mais ses amis les plus proches l’en ont dissuadé. « Rassembler le courage nécessaire m’a pris trop de temps. » Pour l’américaine, Megan Rapinoe, élue meilleure joueuse de l’année par la FIFA et Ballon d’or en 2019, « contrairement aux autres sports, avec le football nous avons une occasion unique de vraiment changer le monde. »

Vœu partagé par l’arbitre Française Stéphanie Frappart qui, par ses performances sur le terrain et « le fait de me voir sur des matches masculins », espère aussi pouvoir faire bouger les lignes. « Je me dis que si je suis là aujourd’hui, c’est que j’avais ma place. »

Le reportage est en accès libre sur UEFA.tv

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.