PMA pour toutes : La ministre de la Santé Agnès Buzyn appelle les élus de la majorité à être « réalistes » (VIDEO)

Guillaume Chiche, député LaREM des Deux-Sèvres, a présenté ce jeudi à l'Assemblée Nationale sa proposition de loi, visant à élargir la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples lesbiens et femmes célibataires. Le texte a suscité, dès sa présentation en début de semaine, quelques divisions au sein même de la majorité, qui craint « une procédure accélérée ». La députée de l'Oise, Agnès Thill, a d'ailleurs accusé son collègue de ne pas « jouer collectif ».

Des inquiétudes que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a déclaré, ce 19 juillet, « ne pas comprendre », rappelant que la réforme était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron et que le gouvernement ne faisait que suivre le calendrier fixé dans la loi de bioéthique 2011 pour sa révision.

L'exécutif a en effet annoncé mercredi, que le projet sera examiné au Parlement dès 2019. « Je comprends l’empressement mais nous souhaitons pouvoir le faire de la manière la plus sérieuse (...) Il n’y a donc pas le début d’un commencement d’un mollissement du gouvernement sur cette question », a indiqué le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

« La PMA tire le fil d'un certain nombre de questions qui vont être traitées dans les lois de bioéthique », a insisté Agnès Buzyn, interrogé en marge d'un déplacement à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis : « Nous ne pouvons pas traiter les sujets de bioéthique indépendamment les uns des autres ».

La ministre a également « souhaité un débat apaisé », regrettant que l'on utilise « la PMA ou des sujets de bioéthique pour rameuter les troupes et partir sur de nouveaux combats sociétaux », dans une allusion à la mobilisation contre le mariage pour tous sous le quinquennat précédent.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.