Plus de 600 personnes à Dijon pour célébrer la troisième édition de la "Marche des fiertés"

Plus de 600 personnes à Dijon pour célébrer la troisième édition de la "Marche des fiertés"

« Je crois qu’il faut repenser fondamentalement tout ce qui concerne la famille, estime Jean-Michel, un Dijonnais. Ce qui nous importe à tous, c’est d’avoir des liens de coeur, et non des formes genrées, pour tout ce qui concerne le mariage, et surtout la filiation. »

[spacer]

[spacer]

Hugo met en avant « la question de la PMA. Il y a un véritable débat là dessus au sein même de la communauté, qu’il faut faire évoluer ». Il cite également « l’acceptation de différentes formes de sexualités qui sont mal connues, tout ce qu’on appelle transgenre ».

Une Dijonnaise, venue marcher avec sa compagne, voit plus grand. « On peut aussi parler des droits des femmes, et des droits de tous ceux qui en ont encore besoin. Pour certains c’est le droit à l’état-civil de son choix, pour d’autres le droit à la procréation médicalement assistée. »

Pour elle, au-delà des revendications, c’est aussi un évènement festif. « Il y a beaucoup de gens qui sont ici pour faire la fête, pour s’affirmer, pour être ensemble, et pour dire que nous aussi on occupe la rue et qu’on est visibles. »

avec sources info : Marion Bastit
France Bleu Bourgogne