Plainte contre Pro Fide Catholica pour injures, diffamation et provocation publique à la haine LGBTphobe

Plainte contre Pro Fide Catholica pour injures, diffamation et provocation publique à la haine LGBTphobe

STOP homophobie et Mousse portent plainte, ce mercredi 30 mars 2022, contre le site web Pro Fide Catholica qui, prétendant défendre « la foi catholique traditionnelle », publie de nombreux propos injurieux, diffamatoires et incitants à la haine contre les personnes LGBT+.

Pro Fide Catholica est un site internet français, créé, entre autres, par Laurent Glauzy, auteur complotiste, appartenant au courant catholique intégriste et antisémite. Un véritable « repaire de haine en ligne ».

Parmi les nombreux articles à caractère LGBTphobe, toujours accessibles sur la plateforme, trois d’entre eux, particulièrement virulents contre les personnes LGBT, contiennent les propos suivants :

« Faire venir à l’Elysée des « Trans-Noirs-Gay-Pédés » n’est pas NORMAL. Les gens Normaux, au sein de la société, restent et demeurent ceux qui RESPECTENT LA NATURE et non ceux qui en modifient tous les critères en se faisant passer pour des Ecolos. »

« Le torchons des invertis « Têtu » montre Bilal Hassani en « Dieu Jésus-Christ Lumière du monde ». »

« Toujours plus loin dans l’abject et le sordide ! La 1 ère maison de retraite LGBT britannique va ouvrir ses portes à Londres. »

« Toutes les structures décadentes avec les gens qui gravitent autour doivent être ANEANTIS. C’est l’URGENCE ABSOLUE pour sauver les sociétés de leur délabrement, autant Physique que Mental et Moral. »

« Nous sommes de plus en plus mis sur le Banc des Accusés. Par le putride lobby de SOROS LGBTQ++++++++ qui perverti toutes les sociétés pour régner sur le monde. »

C’est pourquoi Mousse et STOP homophobie déposent plainte pour injures, diffamation et provocation publique à la haine et à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre. Il ne s’agit pas d’opposer les catholiques et les personnes LGBT+, mais au contraire, comme le souligne Me Etienne Deshoulières, permettre à ces dernières de vivre, choisir et exercer librement leur religion, « à l’instar de tout citoyen dans un pays démocratique ».

Pour nous soutenir dans nos actions
Pour rejoindre l’association en tant que bénévole