« L’homophobie est bien une “guerre” qu’il faut mener et gagner », Rouge Direct en réponse à Vikash Dhorasoo (VIDEO)

L'ancien milieu de terrain de l'équipe de France, Vikash Dhorasoo, a fait ses débuts sur RTL, ce mardi 2 janvier, dans l'émission les « Grosses Têtes », animée par Laurent Ruquier. Interrogé dans ses présentations sur son parrainage de l'équipe Paris Foot Gay (PFG), association de lutte contre les discriminations et organisatrice de matchs militants, il a regretté de ne pas avoir pu se « marrer », « ils étaient trop dans la guerre, ça a desservi leur cause, personne ne voulait jouer contre eux, personne ne voulait jouer contre des gays ! »

Le Collectif Rouge Direct, lanceur d'alerte contre l'homophobie, composé d'anciens membres du PFG, ne peut que regretter ces propos, l'association n'ayant par ailleurs reçu qu'un seul refus sur plus de 250 matchs en 10 ans, avant sa dissolution en 2015.

Le collectif précise, dans un « Droit de réponse », préférer garder de Monsieur Dhorasoo ses déclarations dénonçant « les chants homophobes, dans les stades » et le manque d'indignation en général, face à ces comportements anti-sportifs.

La lutte contre l'homophobie (avec un taux de suicide multiplié par 4 chez les personnes LGBT) offre sans doute moins d'occasions de « se marrer » que de participer aux « Grosses Têtes ». Mais c'est bien effectivement « une guerre qu'il faut mener et gagner. Une guerre contre l'intolérance, la bêtise, un "folklore" et des chants intolérables qui perdurent dans les stades et sur les réseaux sociaux, "véritables déchetteries de toutes les insultes les plus abjectes" ». « À mort les pd, va te faire fister, pas de pd dans le foot... Nous avons encore essuyé tout récemment des centaines d'injures, suite à notre interview vidéo sur So Foot », déplore le Collectif dans son communiqué.

Alors « en cette période de vœux et en cette année de Coupe du monde en Russie », Rouge Direct attend de la Ligue de football professionnel, de la FFF - Fédération Française de Football et du Ministère des Sports « des actions concrètes, au-delà de campagnes de communication inefficaces. »

« 2018 devra être l'année de la prise de conscience concrète du combat qui reste à mener. »

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.