Mariage homo : Jouanno réveillée en fanfare par les radicaux "Printemps français"

Mariage homo : Jouanno réveillée en fanfare par les radicaux "Printemps français"

« Chantal descends. Le p’tit dej’ t’attend », ont scandé les anti-mariage homo devant le logement de la sénatrice UDI tôt dans la matinée.

Une soixantaine de militants contre le mariage homosexuel sont allés jeudi 4 avril à l’aube, à l’appel du mouvement « Le printemps français », « réveiller » la sénatrice UDI Chantal Jouanno pour l’encourager à voter contre le projet de loi.

Aux cris de « un père, une mère, c’est élémentaire » et au son des sifflets, les militants, souvent jeunes et portant des drapeaux « Manif pour tous » et des pancartes « Printemps français », ont apporté café, pains au chocolat et fleurs vers 6h15 devant le logement de la sénatrice, dans le 12e arrondissement.
« Démocratie, what else »

« Chantal descends. Le p’tit dej’ t’attend », ont-ils scandé, devant une banderole « Démocratie, what else ». Les militants ont lu une lettre à l’adresse de la sénatrice, qui ne s’est pas montrée. « Mme Jouanno, réveillez-vous ! Aujourd’hui le peuple français a besoin de vous. Qui peut nous faire croire qu’un enfant n’a pas besoin d’un père et d’une mère. Opposez-vous à ce projet de loi », ont-ils demandé avant d’entonner la Marseillaise.

« Ce qu’on attend du Sénat, c’est qu’il rejette ce projet de loi qui est néfaste pour la famille », a expliqué Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français. Les militants ont finalement tous été emmenés par la police pour des contrôles d’identité vers 7 heures.
Manifestations devant le Sénat

La sénatrice Chantal Jouanno était parmi quatre figures de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) ayant consigné début février une tribune dans « Le Monde » en faveur du mariage homosexuel, au nom de « l’égalité ».

Le Sénat doit commencer ce jeudi à examiner le projet de loi sur le mariage pour tous, déjà voté à l’Assemblée. Deux manifestations distinctes d’opposants sont prévues à proximité du palais du Luxembourg : le collectif « La manif pour tous » organise un rassemblement à 18 heures et l’Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, appelle à prier devant l’entrée principale du Sénat à partir de 19 heures.