KAMPALA - Des préservatifs disponibles en Ouganda sont trop petits pour les «organes» de nombreux Ougandais

KAMPALA - Des préservatifs disponibles en Ouganda sont trop petits pour les «organes» de nombreux Ougandais

Un problème de taille qui favorise la propagation du sida...

>> Uganda has a huge problem with small condoms

Dans des zones particulièrement touchées par l'épidémie, la commission parlementaire sur le VIH-sida a reçu de nombreuses plaintes d'Ougandais concernant la taille unique des préservatifs, apparemment pas adaptée à leur morphologie, ont indiqué plusieurs de ces membres à la télévision NTV-Uganda.

Dans certaines régions, «il est prouvé que les gens ont de plus gros organes sexuels et il devrait donc être envisagé de leur fournir des préservatifs plus grands», a estimé le député Tom Aza, membre de la commission. «Quand ils passent à l'action, lors d'une activité sexuelle, évidemment avec la pression, ça éclate», a-t-il expliqué à NTV.

Son collègue Merard Bitetkyerezo a rapporté que «certains jeunes se plaignent que les préservatifs qu'on leur donne sont trop courts, leurs organes n'y entrent pas».

Sarah Netalisile, autre membre de la commission, s'est inquiétée que ce problème de taille «expose nos jeunes garçons et filles, et tous les utilisateurs de préservatifs, au risque de contracter le VIH et le sida».

NTV-Uganda a rapporté que les députés allaient réclamer que les fabricants et les distributeurs fournissent plus de préservatifs et de plus grandes tailles.

En 2006, une étude menée par le Conseil indien de la Recherche médicale avait conclu, à l'inverse, que 60% des Indiens avaient un pénis de 2,4 cm inférieur à la taille des préservatifs des marques internationales vendues en Inde, et que pour 30% cet écart atteignait 5 cm.

À la faveur d'un programme réussi de sensibilisation, prônant notamment l'utilisation du préservatif, le taux de prévalence en Ouganda a chuté de 18% en 1992 à 6,4% en 2005, faisant du pays l'un des meilleurs élèves africains en matière de lutte contre le virus.

Mais ce taux est reparti depuis à la hausse, s'établissant à 7,3% en 2011, selon les chiffres officiels. Quelque 80 000 personnes meurent du sida chaque année en Ouganda.

>> The government of Uganda has to deal with a “huge” problem; many of the condoms distributed to their people are too small. Ugandans are issuing urgent calls for larger sizes.

Lots of Ugandan men have complained to MPs that the condoms are too short and do not fit their sexual organs. These smaller condoms can create pressure during use which could lead to unexpected bursting.

HIV/AIDS is a big problem in the central African nation, with around 80,000 people dying of AIDS every year.
Condoms are one of the most effective precautionary measures in the battle against HIV. This is why the MPs in Uganda are taking the people’s complaints so seriously.

“Some youth are complaining that the condoms they are being given, some of them are too short, their organs can’t fit in them,” MP Merard Bitekyerezo said at the NTV Uganda News channel.

Tom Aza, another MP, continued: “When it comes to action, when they’re having sexual activity, of course with the pressure, it bursts. [Some men] have bigger sexual organs and therefore should be considered for bigger condoms.”
Average condom sizes all over the world are somewhere between 6.9 and 8.5 inches. However, one can find XXL condoms, in sizes of 9.25 inches.