-->

Italie : La justice valide l'adoption définitive d'un enfant par le compagnon de son père biologique

Italie : La justice valide l'adoption définitive d'un enfant par le compagnon de son père biologique

>> Un’altra sentenza ha permesso la stepchild adoption per una coppia gay in Italia

Un couple homosexuel a obtenu l'adoption définitive de leur enfant, ont annoncé lundi des associations, alors que le Parlement a renoncé à légiférer sur les familles homoparentales. Prise par le tribunal des mineurs de Rome, cette décision concerne un enfant âgé de 6 ans, né au Canada par mère porteuse. En l'absence d'appel dans les délais prévus par la loi, elle est définitive.

Depuis 2014, le tribunal a en effet prononcé au moins une quinzaine d'autres adoptions d'enfants par la compagne de leur mère biologique, en se basant sur la législation actuelle sur l'adoption qui met en avant l'intérêt de l'enfant à une « continuité affective ». Mais à chaque fois, le parquet a fait appel, suspendant la décision. L'une d'elles a déjà été validée en appel, mais elle doit désormais passer devant la Cour de cassation.

Fin février, le Sénat italien a également adopté une version de la loi sur les unions gays expurgée de l'article sur la possibilité d'adopter les enfants naturels de son conjoint.

Pour l'association Famiglie Arcobaleno (Familles Arc-en-ciel), l'annonce de cette décision définitive de la justice est donc « historique ». « Cette énième décision sonne comme une réprimande pour le Parlement », a réagi Gabriele Piazzoni, secrétaire national d'Arcigay. L'un après l'autre, les tribunaux, raisonnant dans l'intérêt supérieur des enfants, sont en train d'étendre la parentalité à l'intérieur des couples gays et lesbiens élevant des enfants. »

>> Il tribunale per i minorenni di Roma ha riconosciuto la “stepchild adoption », cioè la cosiddetta “adozione del figliastro”, in favore di una coppia di uomini che ha avuto un figlio tramite inseminazione eterologa effettuata all’estero, cioè la cosiddetta “gestazione per altri » o “surrogazione di maternità :

Il procedimento per cui una donna mette a disposizione il proprio utero e porta avanti la gravidanza per conto di terzi.

Il Corriere della Sera ha scritto che i due uomini oggetto della sentenza hanno una relazione stabile dai tempi dell’università, ma non precisa il loro nome, quanti anni hanno o l’età del bambino (anche se sostiene che la sentenza « ha di fatto legalizzato una situazione esistente da tempo »). Non è il primo caso di « stepchild adoption » approvata da un tribunale italiano, dato che di fatto è già prevista dalle attuali leggi sulle adozioni: nel 2014 sempre il tribunale dei minorenni di Roma aveva riconosciuto l’adozione di una bambina di cinque anni da parte della compagna della madre naturale, mentre nel marzo del 2016 lo stesso tribunale di Roma ha riconosciuto la possibilità che una donna potesse adottare la figlia della sua compagna.

Il Tribunale per i minorenni di Roma ha emesso un’altra sentenza storica sull’adozione da parte di coppie omosessuali. Ha concesso l’adozione di un bambino, un maschietto, a due padri omosessuali che sono ricorsi ad una inseminazione eterologa, quindi ad una cosiddetta maternità surrogata, in Canada.