Accusés d'homosexualité, deux hommes contraints au Ghana à un simulacre pornographique pour choquer l'opinion

Accusés d'homosexualité, deux hommes contraints au Ghana à un simulacre pornographique pour choquer l'opinion

« Soupçonnés » par une réceptionniste, qui en s'introduisant dans leur chambre d'hôtel les aurait découverts « en plein ébat », deux hommes de 28 et 18 ans ont été interpellés cette semaine à Accra et placés en garde à vue, « en attendant l'évolution de l'enquête », selon des journaux locaux.

Comme dans de nombreux pays africains, l'homosexualité est également passible de trois ans de prison au Ghana.

Le couple dénudé aurait en outre été contraint par la police de simuler un acte sexuel, filmé et diffusé ensuite sur les réseaux, facebook notamment, où les deux « amants » se seraient rencontrés.

Des photos ont aussi été publiées dans les Unes de la presse, pour humilier les victimes, valant pour avertissement à tous les autres.

La relation entre adultes aurait bien été consentie, mais le plus âgé est présenté par les tabloïds comme un « activiste LGBT », prédateur de garçons, soudoyés « avec de l’argent ». C'est ainsi qu'il aurait piégé le plus jeune, « en lui promettant de merveilleux cadeaux ».

Terrence Katchadourian
stophomophobie.com

>> Two men were arrested and forced to pose naked after they were caught having sex in a Ghana hotel.

Authorities allegedly forced two men to pose naked for photos earlier this week before arresting them for having sex in a Ghana hotel room.

A hotel employee burst into the room and eventually called the police after growing suspicious of the 28-year-old man and his 18-year-old lover, according to Ghana media outlets.

The men were then ordered to pose naked together and even forced to simulate sex for some of the photos, which were spread across social media in an attempt to publicly shame them.

Local newspaper The Daily Guide published one of the photos of the naked men with the headline « Man Bonks [High School] Boy In Hotel. »

Despite the incident being reported as consensual between two men over the age of 18, the article accuses the older man of being a « known gay activist who lures young boys with money. » It claims they met on Facebook, and that the 28-year-old got him to the hotel room by offering him « juicy gifts. »

Both men are currently in custody while police investigate the incident. Homosexual acts are illegal in the African country and punishable by up to three years in prison.