Festival Circulations : Rencontre avec les photographes Laurence Rasti et Aldo Soligno

Festival Circulations : Rencontre avec les photographes Laurence Rasti et Aldo Soligno

Jeune photographe suisse issue de la diaspora iranienne, Laurence Rasti a rencontré des couples homosexuels iraniens exilés en Turquie.

Elle expose son travail au Festival Circulations, dédié à la jeune photographie européenne, au « 104 » à Paris dans le 19e.

« Le but était de redonner un visage à ces gens, une identité à laquelle ils ne peuvent pas prétendre dans leur propre pays »

Sur la photo du couple en tchador à fleurs bleues, Laurence Rasti commente :
« L’un d’eux, lorsqu’il était petit s’amusait à porter les chaussures à talon de sa mère ainsi que son tchador… A chaque fois qu’il se faisait prendre, ses parents le punissaient car il était tenu de se comporter comme un homme et non pas comme une femme. »

[spacer]

Jeune photographe italien, Aldo Soligno participe également au Festival Circulation(s) avec le projet « Let them show their faces » sur les homosexuels en Ouganda, qui lui a déjà permis de gagner le « Pride Photo Award » en 2014.

solignoDans cette série, le photographe a demandé à des militants LGBT ougandais de poser de dos et en contre-jour, créant ainsi les négatifs hypothétiques de toutes ces images diffamatoires publiées dans la presse à scandale ougandaise.

Sur la photo, Stays S., 30 ans en témoigne : « Tout a changé en Ouganda le 24 février 2014 lorsque la loi anti-gay est passée. Je vis maintenant dans la peur constante qu’on vienne frapper à ma porte, qu’on m’arrête, ou pire, qu’on me fasse disparaître ! ».

Cette loi prévoyait des peines d’emprisonnement à perpétuité pour tous ceux accusés d’homosexualité. Suite à son approbation, les journaux tabloïds du pays ont publié des centaines de photos de militants et d’homosexuels présumés avec comme titre « Pendez-les ».

Le CENTQUATRE-PARIS
entrée public : 5 rue Curial

Paris (19e arr.) Exposition en Accès libre jusqu’au 8 marsCirculation(s)  présente les travaux de 21 jeunes photographes européens sélectionnés suite à un appel à candidature et à un jury composé de professionnels de l’image sous la houlette de la marraine de cette édition Nathalie Herschdorfer et du directeur du CENTQUATRE José Manuel Gonçalves.