Egypte : Onze « présumés homosexuels » condamnés à des peines allant de trois à douze ans de prison

Egypte : Onze « présumés homosexuels » condamnés à des peines allant de trois à douze ans de prison

>> Eleven men jailed for three to 12 years in Egypt just for being gay

La justice égyptienne a condamné ce 25 avril, onze hommes accusés d’homosexualité à des peines allant de trois à douze ans de prison. Arrêtés en septembre 2015, ils étaient soupçonnés d'avoir utiliser les réseaux sociaux pour organiser des rencontres avec d'autres personnes du même sexe, rapporte le quotidien « Al Ahram ».

La loi n’interdisant pas explicitement l’homosexualité, le tribunal s’est appuyé sur un texte criminalisant la « débauche » et l’« incitation à la débauche ».

Ils ont tous plaidé non coupable. Trois d'entre eux ont été condamnés à douze ans de prison, trois autres à neuf ans, et le dernier à six ans et quatre à trois ans, détaille l’AFP. Un des prévenus avait déjà été condamné dans une affaire similaire.

Les autorités égyptiennes ont multiplié les arrestations de personnes homosexuelles depuis la chute du président Mohamed Morsi, en juillet 2013, et l’avènement du maréchal Sissi, élu président en mai 2014. Dans un rapport publié en mai dernier, la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) constatait que « le régime, qui se veut le garant de l’ordre moral, mène une véritable campagne au nom de la correction des mœurs, contre les dérives sexuelles », comme l’avait expliqué à l’époque à Paris Match Katherine Booth, la responsable du bureau Droits des femmes de l’ONG.

« Entre 2004 et 2013, il n’y a eu quasiment aucune arrestation pour ce motif. Entre octobre 2013 et mai 2014, il y a eu 12 opérations de police massives visant la communauté LGBT, 77 arrestations et condamnations, à des peines de 3 à 12 ans de prison –à l’issue de procès organisés quelques jours après leur arrestation, sans que le prévenu ait droit à un procès équitable, avait-elle détaillé. Autre nouveauté : le pouvoir utilise les réseaux sociaux pour surveiller la population et identifier ce type de suspects ».

>> An Egyptian court has sentenced 11 men to prison for between three to 12 years for the ‘crime’ of being gay.

The defendants were arrested in a flat in the Cairo suburb of Agouza in September last year.

Police have cracked down on the LGBTI community. They are using dating apps to lure gay men to their arrests, raid saunas and underground bars and clubs.

The court convicted the men of ‘debauchery and incitement to debauchery’. While homosexuality is not explicitly illegal under Egyptian law, the law is used as if it were.

Three of the men were jailed for 12 years, three were jailed for nine years, one was jailed for six years and four were jailed for three years.

Egyptian police have arrested more than 80 people this past year for the ‘crime’ of being LGBTI.