Droits des LGBT : "Si j'étais américaine, je voterais pour Obama", soutient Mariela Castro

Droits des LGBT : "Si j'étais américaine, je voterais pour Obama", soutient Mariela Castro

La fille du président cubain Raul Castro, Mariela Castro, sociologue qui se distingue depuis plus de dix ans par son combat sans relâche pour les droits des homosexuels à Cuba, longtemps persécutés par le régime de son oncle Fidel, est arrivée cette semaine à San Francisco pour participer à une conférence sur les homosexuels en Amérique latine.

Louant le soutien du président Obama au mariage homosexuel et l'assouplissement des restrictions aux voyages de Cubains vers les Etats-Unis, "si j'étais citoyenne américaine, je voterais pour lui", a-t-elle lancé.

"Je crois qu'il est sincère", a-t-elle déclaré lors de sa première apparition publique, déplorant toutefois, en se référant aux exilés cubains aux Etats-Unis, qu'un "petit groupe de délinquants" continuent à empêcher le réchauffement des relations entre Washington et La Havane.

L'attribution d'un visa à Mariela Castro a été fortement critiquée par les Républicains, notamment le probable candidat républicain à la présidence des Etats-Unis, Mitt Romney, qui est monté au créneau pour dénoncer qu'on "souhaite ainsi la bienvenue à la fille d'un dictateur".

Comments are closed.