Don du sang : les députés suppriment toute discrimination envers les homosexuels

Don du sang : les députés suppriment toute discrimination envers les homosexuels

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de bioéthique, les députés français ont voté, ce mercredi 1er juillet, en commission présidée par Agnès Firmin Le Bodo, la suppression de toute discrimination envers les hommes gays et bisexuels qui donnent leur sang.

« Les critères de sélection du donneur ne peuvent être fondés sur le sexe du ou des partenaires avec lesquels il aurait entretenu des relations sexuelles », ont inscrit les députés via un amendement du socialiste Hervé Saulignac, cosigné par une centaine d'élus, dont Guillaume Chiche, Matthieu Orphelin et Maxime Minot, qui a rappelé « qu'un donneur est un donneur ! Peu importe son orientation sexuelle ! Le combat contre les discriminations lgbt continue ! »

La période d'abstinence d'un an que devaient respecter depuis 2016 les homosexuels pour donner leur sang a été réduite à 4 mois en avril dernier.

Le ministère de la Santé avait présenté la mesure comme « une première étape » vers un alignement des conditions du don pour les homosexuels sur celles des hétérosexuels, envisagé « à l'horizon 2022 ».

Rappelons que cette réglementation française était contraire à la Charte européenne des droits de l’homme. Après avoir saisi le Conseil d'État, STOP Homophobie, Mousse, Elus Locaux Contre le sida (ELCS), SOS homophobie et Familles LGBT avaient également déposé plainte pour discrimination devant la Commission européenne, en juin 2019. Quelques jours plus tard, la secrétaire d'État, Marlène Schiappa, annoncait, après la Marche des Fiertés, la volonté du gouvernement d'y « mettre fin ».

Merci à tou.te.s !

--

--

--

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.