Dijon : 18 mois ferme pour le « passage à tabac » d'un couple de femmes, « parce qu’elles sont homosexuelles »

Dijon : 18 mois ferme pour le « passage à tabac » d'un couple de femmes, « parce qu’elles sont homosexuelles »

L'accusé, Thomas D., 23 ans, était jugé ce lundi 26 novembre au tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône pour l'agression, en septembre 2016, à Dijon, de deux jeunes femmes, « en raison de leur orientation sexuelle ». Il a été condamné à deux ans de prison, dont six mois avec sursis et 2 ans de mise à l’épreuve, avec obligation de soins, de travailler et d’indemniser les victimes, précise infos-dijon.

Les deux femmes se tenaient pas le bras, en pleine rue. Il était, avec trois autres de ses amis, fortement éméché. Le groupe a proféré des injures lesbophobes. L'une des deux femmes a protesté. Le prévenu lui a donné un premier coup. Sa compagne a réagi, en le giflant à son tour. Les deux seront finalement tabassées, y compris quand elles étaient au sol, jusqu'à ce que la bande rappelle à l’auteur principal des violences, qu'il fallait « y aller ». Il terminera en leur crachant dessus, avec un « c'est bien fait ! » Fracture du nez, du rein... Elles ont écopé de 10 à 15 jours d'incapacité totale de travail.

C’est une « négation des fondations de la République : la liberté et la fraternité. Vous niez l’autre dans son être. Il y a du mépris ajouté à l’alcool. C’est un acte d’une lâcheté incroyable et totale » a insisté le procureur.

Le prévenu s'est excusé. Il a assuré ne vouer aucune hostilité contre les homosexuels. Il avait en outre déjà été condamné à 10 mois de prison assortis d’un sursis et mis à l’épreuve pour vol avec violences commis le soir même, avant l’agression des deux femmes. Les enquêteurs ont fait des rapprochements, les victimes ont reconnu le suspect.