Décision historique de la Cour suprême des Etats-Unis interdisant les discriminations à l’emploi fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre

Décision historique de la Cour suprême des Etats-Unis interdisant les discriminations à l’emploi fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre

Malgré l'opposition de l'administration Trump, la Cour suprême des Etats-Unis a estimé, lundi 15 juin, que la loi fédérale, le Civil Rights Act de 1964, protégeant notamment les salariés de toute discrimination fondée sur le « sexe », s'appliquait également aux « minorités sexuelles ».

La Cour avait été saisie, il y a près d'une décennie, par des employés LGBT, Donald Zarda, Gerald Bostock et Aimee Stephens, qui contestaient leur éviction, dénonçant une sanction ciblée.

« Aujourd'hui nous devons décider si un employeur peut licencier quelqu'un juste parce qu'il est homosexuel ou transgenre, la réponse est claire : la loi "l'interdit" », a ainsi souligné la Cour dans l'arrêt « Bostock v. Clayton County, Georgia », pris à une majorité de six juges sur neuf.

Malheureusement, Donald Zarda, moniteur de parachute, s’est tué lors d’un exercice et Aimee Stephens, femme transgenre, anciennement agente de funérarium, est décédée d’une insuffisance rénale le 12 mai, à l'âge de 59 ans, tous les deux sans connaître la décision de la Cour.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.