Colombie : La justice confirme l'adoption de deux enfants par un homosexuel

Colombie : La justice confirme l'adoption de deux enfants par un homosexuel

La justice colombienne a confirmé l’adoption de deux enfants par un Américain homosexuel, une première dans ce pays latino-américain, en rejetant un recours des services de l’enfance auprès de l’ambassade des Etats-Unis, qui visait à empêcher leur sortie du territoire.

La Cour constitutionnelle de Colombie a ordonné « la remise définitive des enfants à leur père adoptif », dans un jugement rendu public mercredi soir.

Les enfants, deux frères âgés de 10 et 13 ans (photo), avaient été adoptés en 2011 par Chandler Burr, un journaliste du quotidien américain New York Times, qui s’était occupé d’eux dans le cadre d’un programme humanitaire, mais l’Institut colombien du bien-être familial (ICBF), organisme public, avait suspendu l’adoption, après avoir appris que ce dernier était homosexuel.

L’ICBF, dont la décision avait été annulée par la Cour constitutionnelle l’an dernier, avait tenté un nouveau recours, cette fois devant l’ambassade américaine à Bogota, en les priant de ne pas accorder de visa permettant aux enfants de gagner les Etats-Unis.

Le père adoptif, qui avait saisi la justice contre ce recours, a finalement obtenu à nouveau gain de cause auprès de la Cour constitutionnelle qui a déclaré « sans effet les résolutions prises par l’IBF concernant les deux mineurs ».

La Colombie, où près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, favorise depuis des années les adoptions internationales. En 2010, sur 3.058 enfants adoptés, 1.999 l’ont été par des étrangers, selon des données de l’ICBF.

L’Italie, la France, les Etats-Unis et l’Espagne sont les principales destinations de ces orphelins, dont l’adoption est gratuite et entourée d’importantes mesures de protection.

En Colombie, les couples du même sexe bénéficient de certains droits, notamment en matière de prestations sociales et d’héritage, comme les concubins. Ils ne peuvent en revanche ni se marier ni adopter.