Cognac : Prison ferme, sursis et mise à l’épreuve pour des détrousseurs qui voulaient « niquer du pédé »

Ils comparaissaient, ce mardi 29 mai 2018, devant le tribunal correctionnel d’Angoulême pour « vol avec violences, en réunion et en raison de l’identité sexuelle de la victime ». Dans la nuit du 4 au 5 novembre 2017, les trois complices ont en effet agressé un homme, alpagué sur le site Coco.fr. « Un véritable guet-apens », rapporte Charente-libre. « On va niquer du pédé! » C’était, selon les témoins, le programme de la soirée.

Feignant de n'être ainsi qu'une seule personne, les trois ont donné rendez-vous à leur « proie » sur un parking. José Loureiro, 20 ans, qui a monté le plan et jouait l'appât, a prétexté avoir perdu ensuite ses clefs, pour inciter son « invité » à sortir de sa voiture. Les deux autres, cachés, lui ont immédiatement sauté dessus.

« Je me suis retrouvé par terre, à plat ventre, la tête sur le sol. L’un m’a arraché mon téléphone. Quand j’ai levé la tête, j’ai vu un second avec un pied-de-biche. J’ai cru ma dernière heure arrivée », a raconté la victime aux policiers.

Les agresseur « ont cherché à minimiser les faits », a souligné la procureure à l'audience. M. Loureiro, qui cumule les condamnations, a juré que ce vol n’avait rien d’homophobe. Avec « trois litres de vodka dans la tête », il s'agissait surtout « de prendre de l’argent ». L'un de ses amis avait réussi à « carotter 30 € grâce à ce site ».

Son avocat a déploré un manque d'éducation et réfuté également la circonstance aggravante d'homophobie, « Coco » n'est pas dédié aux gays mais aux « plans rapides et tarifés. C’est pour ça que ce site a été choisi. »

Le Tribunal a néanmoins condamnés l'initiateur de la bande à dix-huit mois de prison dont neuf avec sursis. A priori, il n'avait pas non plus son permis. Et ses complices écopent de douze et dix-huit mois, avec sursis mais une mise à l’épreuve pendant trois ans pour les trois.

Les commentaires sont fermés.