Aux JMJ en Pologne, des parents demandent au pape d'agir contre l'homophobie qui « submerge » la société

Aux JMJ en Pologne, des parents demandent au pape d'agir contre l'homophobie qui « submerge » la société

A l'occasion de sa visite aux Journées mondiales de la jeunesse, des parents de seize homosexuels polonais ont adressé au Pape François une lettre ouverte pour l'exhorter à réagir devant la « vague d'homophobie » qui « submerge » leur pays traditionnellement catholique.

« Qui suis-je pour juger ? » Le Saint-Père n'a cessé de le souligner, en appelant encore cette semaine les jeunes à ne pas céder à la peur, ni d'ailleurs se considérer comme des « rêveurs » parce qu'ils « croient en une humanité nouvelle qui n’accepte pas la haine ». Alors « pourquoi y a-t-il autant d'homophobes parmi les catholiques ? », s'insurgent les auteurs de la lettre, dénonçant toute une série de violences et comportements qui dévoient le catéchisme de l'église : « Les personnes LGBT sont aussi des enfants de Dieu. Pourquoi les prêtres ne s'en souviennent-ils pas dans leurs sermons ? ».

Des locaux d'organisations LGBT vandalisés, des événements dédiés perturbés avec destructions par le feu de symboles en référence, des agressions verbales ou physiques qui se multiplient... « Nous essuyons la haine, et nos enfants sont quotidiennement harcelés pour la seule raison d'avoir été créés tels qu'ils sont par Dieu », insistent les parents, qui ne publient pas leurs noms par crainte de représailles.

La doctrine de l'église invite effectivement au « respect et à la compassion » envers les homosexuels. Faisant part de sa « douleur, unit dans la prière à la souffrance indicible des familles des victimes et des blessés », le pape François l'avait encore rappelé après le massacre d'Orlando : « Les gays doivent être respectés », et les chrétiens « savoir présenter des excuses et leur demander pardon ! »

Recommandations suivies à Cracovie par le cardinal-archevêque Stanislaw Dziwisz, qui a reçu avec courtoisie un premier « Foyer pour pèlerins LGBT ». Une initiative de l'organisation polonaise des chrétiens homosexuels et transgenres « Tecza i Wiara » (Arc-en-ciel et Foi), pour aider les fidèles à concilier leur orientation sexuelle et la foi, mais qui n'était pas toutefois inscrite au programme officiel.

« On n'en est pas non plus à un point où l'Eglise catholique en Pologne serait d'accord » pour reconnaître officiellement des groupes LGBT, a d'ailleurs commenté à l'AFP un militant, Misza Czerniak, qui se dit néanmoins « reconnaissant envers le pape François pour le changement de ton et de vocabulaire à l'égard des homosexuels. »

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

2 Comments

  1. […] « L’identité de genre n’est ni une mode sociale ni un péché contre Dieu », déclare le Réseau Mondial des Catholiques Arc-en-Ciel (GNRC), en réponse au Pape François, qui a une nouvelle fois regretté son enseignement dans les écoles, comme l'a rapporté mardi le Vatican, relayant un compte rendu d’une discussion avec des évêques de Pologne, tenue en marge des JMJ. […]

Comments are closed.