LIÈGE : Dans l'affaire "Ihsane Jarfi", les parties civiles insistent sur la circonstance d’homophobie

Les avocats insistent sur le caractère prémédité de l’homicide volontaire, ainsi que sur la circonstance aggravante d’homophobie qui constitue le mobile des auteurs de cette agression.

Vidéo. Justice : 8 femmes et 4 hommes pour juger les tueurs d'Ihsane Jarfi, battu à mort parce qu'il était homosexuel

Début, ce lundi à Liège du procès de quatre hommes, Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier, accusés d’avoir frappé à mort Ihsane Jarfi, 32 ans, pour des…