Saint-André (La Réunion) : six mois de prison « avec sursis » pour avoir menacé de mort des homosexuels

Saint-André (La Réunion) : six mois de prison « avec sursis » pour avoir menacé de mort des homosexuels

Une Saint-Andréenne de 20 ans a été condamnée par le TGI de Saint-Denis de la Réunion à 6 mois de prison avec sursis pour « menace de mort matérialisée en raison de l’orientation ou de l’identité sexuelle ». Elle avait notamment harcelé par mails et sur les réseaux sociaux des associations LGBT, en promettant la décapitation de leurs membres et sympathisants.

Lors de son procès, la jeune femme, qui s'était faite passer pour une djihadiste, a expliqué avoir été « influencée par son éducation familiale », rapporte linfo.re. Elle aurait agi sous le coup de la colère.

Apologie du terrorisme, tuerie de masse... Depuis le 17 mai dernier et la création de la page « Trans Infos Réunion », lancée sur Facebook par l’association OriZon, l'accusée s'était en effet plus particulièrement acharnée contre le groupe, jusqu'à créer sa page, avec drapeau arc-en-ciel en flamme et slogan de l’État islamique, pour appeler au massacre des homosexuels : « Comme avec Charlie Hebdo et au Bataclan ».

Reconnue coupable, elle devra également s'acquitter d'une amende de 2000 euros, à titre de « dédommagements » pour chaque association visée par ses menaces.

Valentine Monceau
stophomophobie.org