« Remerciements » à l'UEFA pour l'hommage rendu aux victimes de l’attaque terroriste d’Istanbul et « des autres attentats »

« Remerciements » à l'UEFA pour l'hommage rendu aux victimes de l’attaque terroriste d’Istanbul  et « des autres attentats »

Suite au refus de l'UEFA d'organiser une minute de silence au lendemain du massacre d'Orlando, la pétition lancée en ligne pour réclamer à la Fédération de reconsidérer sa décision a reçu le soutien de plus de 42.000 signataires, dont plusieurs personnalités politiques, d'ailleurs toujours indignés. Car si l'instance a finalement réalisé « un moment d'applaudissement » en ouverture du match Portugal-Pologne dans le stade Vélodrome de Marseille, le geste n'a convaincu personne.

Un hommage aux victimes de l'attaque terroriste d'Istanbul « et des autres attentats et des autres (sic) qui se sont produits ailleurs dans le monde ? »

L'UEFA s'est engagée depuis deux ans à lutter contre l'homophobie dans le cadre de son programme « Respect Diversity ». De mauvais esprits penseront qu'en ne mentionnant pas explicitement la tuerie homophobe du 12 juin dernier (49 morts et 53 blessés, le plus grand massacre à l'arme à feu de l'histoire des États-Unis), les organisateurs de l'Euro ratent le peu entreprit dans ce domaine dans le football. Et avec cynisme, « que vous ne rendez pas la pareille aux ligues de sport américaines qui n'ont pas hésité à organiser dans leurs stades de très nombreux hommages à Paris en novembre 2015 », insistent Ben Sachs, lanceur de la pétition, ainsi que l'ancien président du Paris foot gay, Julien Pontes, dans une nouvelle tribune commune, une lettre ouverte sur le Huffington Post, afin de « Remercier » l'Union des associations européennes de football pour leur hommage « spontané et explicite ».

Faire des « reproches » serait injuste, expliquent les deux militants. « Nous mesurons en effet pleinement l'effort que représente la prise en compte des victimes d'un club identifié LGBT d'Orlando, même d'une façon si discrète, pour une institution comme la vôtre... Comme vous le savez, cette discrimination gangrène pourtant le monde du football et vous avez pris des engagements pour lutter contre ce fléau... Nous trouverions d'ailleurs utile que vous rendiez publiques les actions que vous avez menées dans ce cadre, notamment avant et pendant l'Euro 2016. Avez-vous par exemple mis en place des actions spécifiques de sensibilisation aux discriminations homophobes dans les fan-zones? Y a-t-il eu des commissions d'observation dans les stades lors des matchs permettant de recenser et de sanctionner toutes les manifestations homophobes pourtant relevées par la presse et des spectateurs? ».

Ben Sachs et Julien Pontes indiquent également avoir adressé mercredi dernier à Clarence Seedorf, Ambassadeur mondial de l'UEFA, une requête afin de lui remettre la pétition demandant à l'UEFA qu'une minute de silence et de recueillement soit observée dans les stades en mémoire des victimes d'Orlando.

« Au nom de nos 42.000 soutiens, nous renouvelons cette demande et ne doutons pas que nous pourrons être reçus prochainement. »