-->

Rassemblement en soutien à l'exposition contre l'homophobie vandalisée

Rassemblement en soutien à l'exposition contre l'homophobie vandalisée

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées mercredi soir à Paris en soutien à une exposition photo contre l'homophobie vandalisée à deux reprises à l'extérieur d'une mairie parisienne le week-end dernier !

Cette manifestation "pour l'égalité" à l'initiative de la mairie du 3e arrondissement, des associations Aides et Le Refuge a fait office de vernissage pour l'exposition "Les Couples Imaginaires" de Olivier Ciappa. Les photos de l'artiste montrant des personnalités de tous horizons formant des couples homosexuels ou familles homoparentales fictifs ont été l'objet de dégradations dans la nuit de vendredi à samedi puis dans celle de samedi à dimanche.

Lors de cette deuxième série d'actes de vandalisme, trois personnes en flagrant délit ont été interpellées par la police.

"Ce rassemblement devait être à l'origine un vernissage mettant en images, une avancée de la République", a indiqué le maire PS du 3e arrondissement, Pierre Aidenbaum qui a marié début juin le premier couple d'homosexuels parisiens.

Ces images en noir et blanc exposées sur les grilles du square en face de la mairie dont le fronton arbore un drapeau arc-en-ciel, pour la Gay Pride qui se tient samedi dans la capitale, véhiculent "un message d'amour", et "la profanation est un acte de haine et de mépris", a souligné l'élu.

"L'homophobie est un délit que nous devons combattre sans faiblesse", a-t-il poursuivi.

Plusieurs élus parisiens dont la première adjointe et candidate à la mairie de Paris, Anne Hidalgo étaient présents à ce rassemblement où l'artiste Marianne James et l'essayiste Caroline Fourest ont pris la parole pour dénoncer l'homophobie.

En amont du rassemblement, le maire de Paris Bertrand Delanoë est également venu faire part de son soutien.

Les photos lacérées ont été ré-imprimées et affichées au-dessus de celles détruites.

Le photographe Olivier Ciappa "a mis sur pied ce projet en partenariat avec Aides et SOS Homophobie, afin d'apaiser une société en tension avec ses minorités après les débats difficiles" autour du mariage homosexuel.

Les photos devaient être vendues au profit du Refuge, une association qui accompagne des jeunes homosexuels rejetés par leurs parents.

(Source AFP)