Présidentielle serbe : le clip de campagne du premier ministre interdit de diffusion pour homophobie (VIDEO)

 

Un petit film électoral du premier ministre serbe Aleksandar Vucic, candidat à la présidentielle du 2 avril prochain, a été interdit de diffusion vendredi, rapporte l'AFP, en raison d’une insulte homophobe, « pederu », scandée par la foule dans la vidéo.

Il s'agissait de dénoncer les attaques de ses adversaires, mais la scène a fait réagir des organisations LGBT. Le corps responsable de la régulation des médias électroniques (REM) leur a donné raison, estimant dans un communiqué que les messages politiques « ne peuvent pas contenir de prises de position ou d’images pouvant être considérées comme insultantes ». L'organisme a exigé la suspension du clip sous 24h.

La Serbie, où plus de 80% des 7,1 millions d’habitants sont des chrétiens orthodoxes, est une société très traditionaliste, dont une large frange reste sujette à l’homophobie.

Par le passé marquées par des violences, notamment en 2010 quand 150 personnes avaient été blessées, les deux dernières Gay Pride se sont déroulées sans incident, toutefois sous haute protection policière. Les organisateurs ont par ailleurs noté une baisse significative des menaces des groupes de l’extrême droite, qui avaient conduit dans le passé les autorités à interdire la marche à plusieurs reprises.

Autre signe tangible de tolérance accrue, l'entrée au gouvernement d’Ana Brnabic, quadragénaire homosexuelle, nommée en aout 2016 par Aleksandar Vucic au ministère de l'Administration et de l'Autonomie locale.

>> A crowd can be heard chanting « Vucicu, pederu » (« Vucic, faggot ») in the clip, which was intended to highlight insults directed at the premier from his rivals ahead of the first round of the presidential election next month.

But the video sparked anger from gay rights groups and Serbia’s electronic media watchdog said it was in breach of regulations.

« An advertising message cannot contain statements or visual presentations which can be considered offensive, » the monitor said in a statement, giving media a 24-hour deadline to cease broadcasting the clip.

Vucic, who heads the Serbian Progressive Party (SNS) and became premier in 2014, is leading opinion polls ahead of the first round of the presidential election on April 2.

A former ultra-nationalist who has restyled himself as a pro-European reformist, 47-year-old Vucic is expected to remain Serbia’s most powerful politician if he wins, although the presidential role is largely ceremonial.

More than 80 percent of Serbia’s 7.1 million-strong population are Orthodox Christian and society remains deeply traditional.

Homophobia is widespread. At Belgrade’s Gay Pride march in 2010, hardline nationalists attacked participants and clashed with police, wounding 150 people and prompting officials to ban the parade for three years.

The event has passed off peacefully for the last two years — though under a heavy police presence — with organisers reporting a significant decrease in threats from far-right groups.

Last year Ana Brnabic became the first openly gay member of the Serbian cabinet when she was named minister for state administration.

Les commentaires sont fermés.