Laurent Wauquiez dénonce « l’eugénisme » de la PMA, avec référence au régime nazi (VIDEO)

Laurent Wauquiez dénonce « l’eugénisme » de la PMA, avec référence au régime nazi (VIDEO)

Le président du parti Les Républicains s'exprimait, ce dimanche 18 novembre, à Asnières devant Sens commun, mouvement conservateur issu de la « manif pour tous ». Il s'est de nouveau indigné sur le propos de l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, qui « mènera nécessairement » à la gestation pour autrui, « la marchandisation des gamètes » et « l’eugénisme », déjà « fait par un régime, c'est le nazisme », a-t-il repris sous les applaudissement, en appelant à « défendre le mode naturel de reproduction, de filiation, de transmission ».

« Au-delà des souffrances, des demandes, des attentes de couple, il y a aussi ce que nous voulons pour l’avenir de notre pays », a également insisté Laurent Wauquiez, estimant que « l’enfant n’est pas un droit, l’enfant, c’est un devoir », et qu'il fallait donc aider « nos compatriotes à comprendre ce qui se joue ».

« Cet engrenage nous mènera inéluctablement à la gestation pour autrui, parce que tout le raisonnement intellectuel sur lequel il repose (y) mène évidemment ».

Laurent Wauquiez a cosigné, ce 2 novembre, une tribune dans Le Figaro, avec Christian Jacob, Bruno Retailleau, Franck Proust et Jean Leonetti, présidents de groupe LR au Sénat et à l'Assemblée, réitérant son opposition à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes, ainsi qu’aux célibataires, alors que le gouvernement doit présenter son projet de loi au premier semestre 2019.

Selon Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, le texte prévoit bien une prise en charge « pour toutes » par la Sécurité sociale. « On ne remplace pas une discrimination par une autre », a-t-elle défendu, ce jeudi 15 novembre sur France Info, sans toutefois donner plus de détails sur le calendrier.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.