Injures, harcèlement, appels au meurtre et menaces de mort sur Twitter, sous couvert de la liberté d’expression

Injures, harcèlement, appels au meurtre et menaces de mort sur Twitter, sous couvert de la liberté d’expression

Nous avons reçu, en un wek-end, plusieurs centaines de messages, sinon milliers, nous injuriant, nous menaçant, Lyes Alouane, notamment, pour son militantisme et ses actions menées en banlieue. Mais aussi pour avoir soutenu et pris la défense de l’ariste Bilal Hassani, harcelé sur les réseaux. Des publications, sous couvert d’anonymat et de la liberté d’expression, qui constituent pourtant des délits réprimés par le Code pénal. Mais les modérateurs des sites concernés se cantonnent au mieux à la suspension en France de certains comptes.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.