Paris : la plaque en hommage aux derniers condamnés à mort pour homosexualité vandalisée pour la deuxième fois cette année

La mairie de Paris a annoncé son intention de porter plainte après la dégradation, ce 6 août, de la plaque en mémoire à Bruno Lenoir et Jean Diot, deux derniers condamnés à mort pour « homosexualité » en France, le 6 juillet 1750.

« L'homophobie n'a sa place ni dans les rues de Paris ni ailleurs », a réagi sur twitter Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui s'est également indignée d'une « nouvelle démonstration honteuse (...) qui ne fait que renforcer notre détermination à lutter contre les discriminations. »

Recouverte d'encre et de tracts homophobes, la plaque, à l’angle des rues Montorgueil et Bachaumont, avait déjà été vandalisée, le 17 mai dernier, par un individu qui a rapidement été interpellé, grâce à la vigilance d'un témoin qui a alerté la police. Il avait incendié les gerbes déposées à l’occasion de la cérémonie du 16 mai, en hommage aux victimes des LGBTphobies.

Nous envisageons aussi de déposer plainte. Ces actes ne peuvent pas rester impunis.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.