Manif pour tous à Paris : près de 24 000 participants selon la police, au moins 200 000 pour les organisateurs (VIDEOS)

Manif pour tous à Paris : près de 24 000 participants selon la police, au moins 200 000 pour les organisateurs (VIDEOS)

« Défense des valeurs familiales traditionnelles, opposition à la légalisation éventuelle de la procréation médicalement assistée pour les couples de lesbiennes et à celle des mères porteuses », pour son premier rassemblement à Paris depuis deux ans, la Manif pour tous a réuni dimanche entre 23.000 et 24.000 personnes selon la préfecture de police, au moins 200.000 pour les organisateurs, qui espèrent peser dans le débat avant les élections à la primaire et présidentielle. Ludovine de la Rochère se félicite d'ailleurs d'« une réussite » qui « va conforter notre crédibilité ».

Mais le mouvement s'essouffle. Ils étaient trois fois plus nombreux en 2014 et clamaient le million entre 2012 et 2013. Et selon un sondage IFOP, également publié ce dimanche, moins d'un quart des Français, soit 24 % des personnes interrogées, se disent « proches » des revendications du mouvement. Ils étaient 31 % en 2014. Et la moitié se considèrent « éloignés », contre 42 % deux ans plus tôt. Le pourcentage des « très proches » est aussi passé de 15 à 8 %, tandis que ceux se disant « très éloignés » a grimpé de 29 à 37 %

Ainsi, malgré un message de « sympathie » adressé la veille aux manifestants, François Fillon n'aura pas fait le déplacement. Contrairement aux députés Hervé Mariton (LR), Marion Maréchal-Le Pen (FN) ou Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) et le maire de Béziers, Robert Ménard (extrême droite), ainsi que Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien démocrate, seul candidat à la primaire de la droite et du centre favorable à l’abrogation de la loi.

Une précédente enquête de l'IFOP toujours, réalisée pour l'Association des familles homoparentales, révélait déjà en septembre que 65% des Français dans leur ensemble et 53% des électeurs Les Républicains en particulier souhaitent que le président qui sera élu en 2017 maintienne la législation en l'état. Et 59 % des personnes interrogées se sont exprimées en faveur de l’ouverture de la PMA pour toutes. Et si l’idée d’autoriser la GPA aux homosexuels demeure minoritaire (44 %), les électeurs, tout parti politique confondu (PS 77%, LR 58%, FN 53%), sont majoritairement pour la délivrance d’un livret de famille aux enfants nés d'une mère porteuse à l’étranger de parents Français.

Autrement, il y avait encore beaucoup d'enfants, des cascades de pancartes et slogans noyés dans les stéréotypes et amalgames. C'était la « Manif pour tout », souligne une passante, Elodie, ironisant sur une probable faute d'orthographe.

Treize personnes ont été arrêtées, notamment pour port d’arme prohibé ou possession de stupéfiants, rapporte l'AFP, et six membres des Femen ont été expulsées sans ménagement par des militants, puis interpellées par les forces de l'ordre pour avoir tenté de « perturber » la marche.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

5 Comments

  1. […] Entre 23 000 et 24 000 sympathisants pourtant dans la rue cette année selon les autorités, même si les organisateurs en annoncent 8 fois plus, contre 70 000 deux ans plus tôt. Une démobilisation également constatée par une étude IFOP, publiée ce 16 octobre, qui révèle un recul d'adhésions, 24% des personnes interrogées se disant « proches » des « valeurs et idées » de la Manif pour tous, contre 31 % en 2014. […]

Comments are closed.