LGBTQIphobies : Paris présente son plan d'actions doté de 32 mesures et d’un budget de 100.000 euros

LGBTQIphobies : Paris présente son plan d'actions doté de 32 mesures et d’un budget de 100.000 euros

Anne Hidalgo et son Premier adjoint, Emmanuel Grégoire, ont détaillé, ce mercredi 21 novembre, leur stratégie contre les violences visant les personnes LGBTQI et l'amélioration de leur bien-être. Un plan d’urgence, élaboré avec les associations, la Préfecture de Police, les services du Procureur de la République de Paris et la DILCRAH, et réparti en 7 grandes thématiques, pour une trentaine de mesures et le déblocage de 100.000 euros d'aides supplémentaires dès la fin de l'année.

« C’est une mobilisation d’une ampleur sans précédent, fruit d’une concertation et d’un travail partenarial très positifs. Ce plan aborde le sujet dans sa globalité, en renforçant non seulement la lutte contre toutes les formes de violence, mais aussi en agissant pour une meilleure inclusion des personnes LGBTQI+, à toutes les étapes de leur vie », a déclaré Anne Hidalgo.

Lutter contre les agressions LGBT-phobes
  • Création d'un groupe thématique LGBT-phobies dans les Réseaux d'Aides aux Victimes de chaque arrondissement.
  • Intervention auprès de l’Etat pour qu’il renforce la formation initiale et continue sur les LGBT-phobies des policiers et gendarmes et qu’il améliore l'accueil des victimes dans les commissariats et gendarmeries.
  • Décision de faire de la lutte contre le sexisme et les LGBT-phobies la grande cause parisienne 2019 et intervention auprès de l’Etat pour qu’il en fasse la grande cause nationale 2019.
  • Travail avec les entreprises Twitter France et Facebook France pour renforcer la lutte contre le harcèlement en ligne.
Actions au sein des services publics Parisiens
  • Mise en place de formations initiales et continues sur les LGBT-phobies pour tous les agents de la collectivité parisienne en contact avec du public.
  • Sensibilisation des Points d'Accès aux Droits.
  • Mise en place, en accord avec les partenaires, de créneaux d'accueil dans un point d’accès au droit pour les personnes victimes d'actes LGBT-Phobes.
  • Sensibilisation des personnels des Centres de Santé parisiens aux enjeux LGBTQI+.
  • Mises en place d’intitulés non-genrés pour les formulaires de la Ville de Paris
Actions d’inclusion en milieu scolaire
  • Renforcement des interventions en milieu scolaire sur les enjeux LGBTQI+ à destination des adultes et des élèves.
  • Accompagnement et relai des campagnes de sensibilisation de l'Éducation nationale dans les collèges et lycées parisiens.
  • Renforcement des actions éducatives à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les LGBT-phobies (17 mai).
  • Renforcement des interventions sur les LGBT-phobies en milieu scolaire dans le cadre de l'appel à projets "Collèges pour l'égalité".
Renforcer et accompagner les actions du milieu associatif LGBTQI+
  • Mise à disposition de locaux pérennes pour les associations de lutte contre les discriminations.
  • Renforcement de l’inclusion des personnes âgées, en développant la démarche « Grey Pride » et en formant les personnels des EHPAD, des résidences services et des services d’aide à domicile sur les questions d’orientation sexuelle et de genre.
  • Renforcement de l’inclusion des jeunes LGBTQI+, notamment lorsqu’ils sont confrontés à une rupture familiale, en soutenant les initiatives en faveur de leur bien-être, de leur socialisation et de leur hébergement.
  • Renforcement de l’inclusion des migrants LGBTQI+ par des aides à l’accès au droit, notamment le droit d’asile, et par un accompagnent permettant de prévenir les situations d’isolement.
  • Renforcement de l'accès à la santé et aux soins pour les personnes LGBTQI+
  • Accompagnement des associations dans la promotion de leurs actions.
Actions en faveur des publics trans
  • Facilitation de l'exercice du droit de changement d'état civil en mairie et information des personnes sur l'ensemble de la démarche, en lien avec les associations.
  • Accompagnement des personnes en transition au sein des administrations parisiennes.
  • Inclusion des publics trans dans toutes les campagnes de communication de la Ville de Paris pour favoriser la visibilité de la diversité.
  • Prise en compte accrue des conditions de vie des personnes trans dans le cadre des éléments d'étude et de suivi de l'Observatoire LGBTQI+ de Paris.
  • Renforcement de l'inclusion et de la visibilité des personnes trans, notamment par le sport.
Instances de dialogue, de diagnostic et de suivi
  • Création d’un observatoire parisien LGBTQI+, qui veillera à la mise en œuvre de ce plan et fera un état des lieux réguliers de la situation des personnes LGBTQI+ à Paris.
  • Proposition de création d’un groupe de travail sur les LGBT-phobies dans le cadre du Conseil de Juridiction
  • Publication régulière de points d’étape sur la stratégie LGBTQI+ de la Ville de Paris
  • Proposition d’intégration de la lutte contre les LGBT-phobie comme axe de travail prioritaire du Schéma départementale d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales
  • Renforcement de la formation des professionnels au repérage des discriminations LGBT-phobes via le Réseau Parisien de Repérage des Discriminations (RéPare)
Actions de communication
  • Demande adressée à la Préfecture de Police pour que la Marche des Fiertés 2019 puisse débuter de la Place de l’Etoile et emprunter les Champs-Élysées afin de renforcer sa visibilité auprès du grand public.
  • Lancement d'une campagne de communication sur le bien-être des personnes LGBTQI+.
  • Lancement d'une campagne de communication sur le harcèlement dans les transports.
Chacune de ces mesures donne lieu à une traduction concrète à l’échelle parisienne avec des moyens humains et financiers.
Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.