Les vainqueurs 2013 du Grand prix "Humour et Politique" : le mariage pour tous à l'honneur !

Les vainqueurs 2013 du Grand prix "Humour et Politique" : le mariage pour tous à l'honneur !

Cette année, le projet de « l’égalité » et la primaire UMP à Paris les ont visiblement inspirés nos politiques qui ont effectivement parfois de l’humour. Pour récompenser leurs efforts en la matière, le Press Club sélectionne chaque année depuis 1988 leur meilleurs saillies.

Grand Prix : Gérard Longuet

« Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui », est la phrase qui a valu au sénateur de la Meuse d’être le vainqueur cette année.

Invité du Talk Orange-Le Figaro en octobre dernier, l’élu UMP est revenu sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Et il n’a pas pu s’empêcher de faire un parallèle avec la vie privée du chef de l’État, en concubinage avec Valérie Trierweiler !

Prix des Internautes : Jean-Luc Romero

Très mobilisé lors des débats sur le « mariage pour tous », Jean-Luc Roméro s’est distingué par cette comparaison : « Un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël ».

Le conseiller régional d’Ile-de-France, ex-UMP désormais apparenté socialiste, était interrogé dans le cadre d’un débat pour le magazine VSD. Visiblement, l’élu était plutôt content de sa petite phrase, puisqu’il la réutilisait en avril dernier, devant les caméras de la Télé Libre.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xz8wnd_contre-l-homophobie-rassemblement-21-avril-2013_news?start=3#.UcoC6et6q2w[/dailymotion]

Prix de l’encouragement : Marisol Touraine et Jean-Jacques Urvoas

Ils n’ont pas été assez bons pour figurer sur le podium, mais tout de même, leur humour vaut la peine d’être signalé. Le jury a notamment repéré les déclarations de Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé, qui affirmait : « Il y a quand même des médicaments qui soignent ! ». Rassurant.

Également primé, Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l’Assemblée nationale. L’élu revenait sur sa visite des Baumettes, la prison marseillaise épinglée pour sa vétusté : « J’en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais ».