Le Kosovo accueille la première « Pride » de son histoire à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre les LGBT-phobies

Le Kosovo accueille la première « Pride » de son histoire à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre les LGBT-phobies

>> Kosovo holds first ever gay pride march

Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce mardi dans le centre de Pristina, la capitale, à l'occasion de la première Gay Pride de l'histoire du Kosovo. Les organisateurs ont préparé la mobilisation dans le plus grand secret, « afin d'éviter tout incident » dans cette société patriarcale dont 90% des deux millions d'habitants sont de confession musulmane.

« Tous les citoyens ont les mêmes droits, indépendamment de leur appartenance ethnique ou de leur sexe », a déclaré le chef d'Etat, Hashim Thaçi, qui a participé à l'événement, au côté des militants, ainsi que des responsables politiques du pays et des diplomates, dont les ambassadeurs des Etats-Unis et de Grande-Bretagne.

« Je suis sortie du placard, donc j'existe », « Sors du placard maintenant, demande nous comment », « Zone sans homophobie », pouvait-on lire sur les panneaux portés par des manifestants.

Dans un communiqué, les organisateurs ont invité « la société kosovare à éradiquer l'homophobie et à respecter, de concert avec les institutions, les droits de la communauté LGBT. L'orientation sexuelle (...) ne devrait pas être la cause de discrimination : Nous marchons également pour toutes celles et ceux qui n'auront pas pu venir parce que cernés par l’homophobie ».

La Constitution kosovare interdit toute discrimination de membres de la communauté LGBT. Mais la loi ne prévoit pas la possibilité d'un mariage entre personnes du même sexe.

>> A few hundred people from Kosovo's gay and lesbian community held their first ever pride parade Tuesday, seeking acceptance and respect of their rights in the conservative society.

The participants marched under heavy police presence through downtown Pristina, waving rainbow flags to mark the International Day Against Homophobia, Transphobia and Biphobia.

Many public figures, including President Hashim Thaci and the US and British ambassadors to Kosovo, marched at the head of the column to voice support for the lesbian, gay, bisexual and transgender (LGBT) community.

« I am out, therefore I am », "Come out now, ask us how » and "Homophobia-free zone, » read the banners carried by the marchers, dressed in colourful clothes and watched my curious bystanders.

Three non-governmental groups that organised the march urged people in mainly ethnic Albanian and Muslim Kosovo to eradicate homophobia and respect the LGBT community's rights.

« Sexual orientation and gender identity should not be a cause for discrimination, » they said in a statement.

They said the rally was "for LGBT persons who could not be part of the march because they are surrounded by homophobia and transphobia in Kosovo ».

However, Thaci insisted to reporters that "every citizen, regardless of ethnicity, regardless of gender, enjoys equal rights."

Hundreds of police officers guarded the parade, which passed off peacefully.

The event was not announced in advance due to fears of possible incidents.