La République tchèque pourrait bien devenir le premier pays « post-communiste » à légaliser le mariage pour tous

Le gouvernement tchèque a annoncé dans un communiqué, vendredi 22 juin, son soutien à un projet d'amendement du Code civil visant à autoriser le mariage égalitaire. Il sera prochainement discuté à la Chambre des députés. Proposé par un groupe, représentant six de l'ensemble des neuf partis parlementaires, dont le mouvement ANO du Premier ministre Andrej Babis et le parti social-démocrate CSSD, s'il est adopté, le texte remplacerait la loi sur le partenariat enregistré, en vigueur depuis 2006.

Création de capital commun, droit à une pension de veuvage, accès à d'autres soins familiaux, « le principe fondamental de cet amendement est d'offrir aux conjoints de même sexe et à leurs enfants la même dignité et la même protection de la vie familiale dont bénéficient déjà les époux et leurs enfants », a souligné la député d'ANO, Radka Maxova. « Nous avons l'occasion de devenir un premier pays post-communiste autorisant le mariage aux couples gay et lesbiens », a également indiqué sur CTK la militante Lucie Zachariasova de l'ONG « Nous sommes fair ».

Aucun élu du parti de droite conservatrice ODS, ni de l'extrême-droite SPD, ni des chrétiens-démocrates KDU-CSL n'a appuyé le projet. Mais le gouvernement souhaite un « débat au niveau de toute la société » sur ce « sujet sensible ».

Les commentaires sont fermés.