Italie : Le président de la fédération de football se défend après ses propos homophobes

Italie : Le président de la fédération de football se défend après ses propos homophobes

Dans un texte publié sur le site de la FIGC, Carlo Tavecchio explique avoir demandé à son avocat d’engager des poursuites contre le journaliste de Soccerlife, le site à qui il avait accordé une interview il y a quelques jours, assurant qu’il comptait également porter plainte contre le quotidien Corriere della Serra, qui a diffusé la bande sonore de cette interview sur son site.

Celui-ci lui aurait “tendu un piège” et “diffusé la conversation enregistrée à (son) insu avec pour seul objectif de (le) discréditer”.

Dans cette interview, Carlo Tavecchio parle en effet de l’achat du siège de la Ligue de football amateur à “un certain Anticoli, un petit juif”. “Je n’ai rien contre les juifs, hein”, poursuit le président de la FIGC avant d’ajouter, qu’il “vaut mieux les tenir en respect”.

Ensuite, à propos d’un ancien dirigeant de la FIGC, Tavecchio dit: “Mais, dites-moi, c’est vrai qu’il est… ?”. “Homosexuel ? Oui”, répond le journaliste de Soccerlife. “Je n’ai rien contre eux. Mais qu’on les laisse loin de moi. Je suis absolument normal”, répond Tavecchio.

“Je suis certain qu’une analyse des faits me rendra ma dignité d’homme qui a fait des valeurs du sport, de la solidarité et du respect sa règle de vie”, explique le dirigeant dans son communiqué.