-->

Gloria.tv Les amitiés nauséabondes de l’évêque de Coire

Gloria.tv Les amitiés nauséabondes de l’évêque de Coire

Farouchement anti-gay, Mgr Vitus Huonder se retrouve pris dans la controverse autour un site catho extrémiste, qui avait qualifié ses collègues de nazis.

Mgr Vitus Huonder, à la tête du plus grand diocèse de Suisse, n’est pas un tendre. Mais le voilà pris à son propre jeu. Le «Tages-Anzeiger» révèle aujourd’hui qu’il a adressé une recommandation à un site internet qui fait les gros titres de la presse germanophone, depuis un mois. Gloria.tv s’est illustré en diffusant une vidéo où les évêques allemands sont frappés d’une croix gammée. Motif: leur récente décision d’admettre le recours à la pilule dite «du lendemain» sous certaines conditions, notamment en cas de viol. Une intolérable légitimation de l’avortement, selon la plateforme multilingue, qui se définit comme «gardienne des valeurs réelles du catholicisme». Naturellement, Gloria.tv tape aussi dur sur les gays, de même qu’elle publie volontiers des textes révisionnistes et conspirationnistes.

Or en 2008, l’évêque de Coire, Vitus Huonder, avait adressé une très cordiale recommandation à Gloria.tv. Il y louait «un travail qui contribue à la foi catholique, en union avec le Saint-Père». De son côté, Gloria.tv saluait Huonder comme un «évêque excellent».

Entre-temps, les médias allemands ont découvert que Gloria.tv, domicilié en lointaine Moldavie, avait en réalité sa rédaction dans les Grisons, à Ilanz. Ils sont même remontés jusqu’à son principal animateur: Reto Nay, curé de Sedrun, un village idyllique aux sources du Rhin. Nay n’est pas un inconnu: il a déjà collaboré à l’infâme Kreuz.net, un site violemment antisémite et homophobe, aujourd’hui fermé. En outre, mardi soir et malgré les demandes du diocèse, la vidéo controversée était toujours en ligne.

«Fin du cauchemar»
Même pour un ultraconservateur tel que Mgr Huonder, c’est un peu too much. Nay a été suspendu de ses fonctions. Il pourrait être licencié aujourd’hui même, note le «Tages-Anzeiger». «Il n’existe aucun lien structurel ou financier entre l’évêque de Coire, et ce portail privé [Gloria.net]», a juré le porte-parole du prélat. A Sedrun, on se réjouit que le «cauchemar soit bientôt fini» et que Nay disparaisse de la circulation. Le village a souffert des reportages des médias allemands qui l’ont décrit comme un repaire de fous de Dieu.

source:http://360.ch