Enquête ouverte contre le président de la fédération fidjienne de Rugby accusé d'« homophobie flagrante »

Enquête ouverte contre le président de la fédération fidjienne de Rugby accusé d'« homophobie flagrante »

World Rugby a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête à l’encontre du président de la fédération fidjienne, Francis Kean, après les récentes révélations du Sunday Times, l’accusant notamment de propos violemment homophobes, tenus dans un enregistrement mis à la disposition du quotidien.

Des accusations que l’instance « prend très au sérieux », a indiqué son porte-parole à l’AFP. « Le rugby est un sport construit sur des valeurs fortes de tolérance et World Rugby ne tolérera sous aucune forme des attitudes insultantes ou discriminatoires, comme indiqué dans son règlement », a-t-il poursuivi.

Ancien chef de la Marine Fidjienne et beau-frère de Frank Bainimarama, devenu Premier ministre à l’occasion d’un coup d’état en 2006, Ratu Vilikesa Bulewa Francis Kean avait été condamné à 18 mois de prison pour des coups et blessures qui avaient entraîné la mort d’un des convives au mariage de la fille de Bainimarama, qui est aussi sa nièce.

Il avait ensuite été dénoncé par deux rapports d’Amnesty International au sujet de l’impunité dont bénéficiaient les forces de l’ordre fidjiennes, y compris à la suite de tabassages ou de viols, lorsqu’il était en charge du système pénitentiaire de l’archipel, à partir de 2016.

« World Rugby est actuellement en contact avec la fédération fidjienne de rugby et il serait inapproprié de faire davantage de commentaires à ce stade », a souligné le porte-parole de World Rugby.

Francis Kean fait partie des soutiens de l’ancien deuxième-ligne international anglais Bill Beaumont, qui souhaite se faire réélire à la tête de World Rugby lors d’élections du 26 avril pour laquelle il sera opposé à son vice-président, l’Argentin Augustin Pichot.

Kean avait d’ailleurs été proposé par la fédération française et son président Bernard Laporte – qui deviendrait vice-président de World Rugby si Beaumont l’emporte – pour obtenir l’un des sept sièges au comité exécutif de la fédération mondiale. Il a finalement retiré sa candidature ce mardi, remplacé par John O’Connor, directeur général exécutif de la fédération. Les résultats sont attendus le 12 mai prochain, lors d’une réunion du Conseil.