En plein centre de Moscou, une boulangerie avec un panneau indiquant « INTERDIT AUX SODOMITES » (VIDEO)

Depuis 2013, la « propagande pour les relations sexuelles non traditionnelles devant mineur » est passible d’une amende et de prison. Une infraction administrative qui a encore réconforté les homophobes dans l’idée que « l’homosexualité était quelque chose d’anormal, voire de pervers », introduisant l'amalgame avec la pédophilie.

Selon un sondage de 2016, 81% des Russes considèrent d'ailleurs les relations entre personnes de même sexe comme effectivement « répréhensibles ».

Martin Weill, qui était cette semaine en Russie pour « Quotidien », a eu l'occasion de le constater à nouveau, en découvrant dans une boulangerie en plein centre de Moscou, un panneau indiquant « interdit aux sodomites ». Il est affiché dans tous les magasins de la chaîne, avec la variation, « interdit aux pédérastes ».

La vendeuse l'affirme et soutient : « Si vous étiez gay, je vous aurez viré », s'insurge-t-elle. Surtout si vous l'affichez. « C'est une provocation ! »

Le journaliste s'interroge, rappelant les horreurs déjà perpétrées contre les juifs et homosexuels pendant la seconde guerre mondiale. Mais la commerçante insiste, ce sont des « pervers », pas des victimes.

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.