-->

En Australie, le « référendum consultatif » sur le mariage pour tous fixé au 11 février 2017

En Australie, le « référendum consultatif » sur le mariage pour tous fixé au 11 février 2017

>> Australia’s Government Sets Plans for National Vote on Gay Marriage

Malcom Turnbull l'avait annoncé en prenant la tête du gouvernement en septembre 2015 : un vote sur la légalisation du « mariage gay » serait organisé en cas de victoire de son camp aux législatives 2016. Un « plébiscite », également appelé « référendum consultatif », à l'instar des suggestions de son prédécesseur Tony Abbott, pour recueillir l'opinion des électeurs, plutôt que de passer par le Parlement, sans conséquence donc pour la Constitution.

Et après des mois de débats entre l'opposition et la majorité, « le gouvernement a finalement donné son accord, le parti Libéral aussi », a indiqué mardi le Premier ministre. « Le projet de loi pour organiser le référendum sera soumis au Parlement cette semaine », et les Australiens devraient-être ainsi appelés à se prononcer sur la question le 11 février prochain. « La Chambre des représentants va l'approuver, j'en suis sûr. Le texte devra encore passer l'étape du Sénat. Mais la seule personne qui pourrait empêcher les Australiens de donner leur avis, c'est Bill Shorten », a t-il ajouté.

Le leader des travaillistes milite effectivement en faveur d'un vote au Parlement et vient de déposer un projet de loi à la Chambre des représentants pour légaliser le mariage égalitaire, en évitant le scrutin populaire. Il estime que le débat risque de susciter une campagne virulente et introduire beaucoup de haine qui pourrait encore fragiliser les membres de la communauté LGBT, alors que les sondages montrent déjà que plus de 70% de la population est favorable au mariage pour tous.

« Demander aux citoyens de se prononcer directement, c'est laisser la porte ouverte à l'homophobie... Et si un enfant devait se suicider à cause du référendum, ce serait un suicide de trop », poursuit Bill Shorten, qui rappelle que la quasi-totalité des formations politiques « ne s’opposent pas non plus à cette évolution dans la société. »

Beaucoup dénoncent également le coût prohibitif du référendum, qui pourrait s’élever à 160 millions de dollars australiens, soit quelques 108 millions d’euros. Le gouvernement prévoit en outre de financer la campagne des partisans du « oui » et du « non » à hauteur de 15 millions de dollars, selon SkyNews, chaque camp disposera de 7,5 millions.

Valentine Monceau
stophomophobie.org

>> Australia’s government agreed to hold a national vote next year on whether to allow gay marriage, though it may struggle to get the plan through Parliament and any result wouldn’t be binding on lawmakers.

Prime Minister Malcolm Turnbull said Tuesday that his cabinet had agreed to a vote on Feb. 11 to test public support for same-sex marriage, with additional funding for « yes » and « no » campaigns.

The main opposition Labor party hasn’t decided whether to support holding the ballot and said it may instead back minor-party senators, who hold the balance of power in the upper house, to oppose the national vote or have lawmakers decide the matter in Parliament.

« We will ensure that every Australian has a say, » Mr. Turnbull told Parliament. « They will have a debate, it will be respectful, it will be civil and then the nation will respect the decision. »

An overwhelming majority of Australians—around 70%, according to recent polls—support same-sex marriage, including the prime minister, who in March became the first Australian leader to attend Sydney’s gay and lesbian Mardi Gras parade.

But the issue has opened deep divisions in Mr. Turnbull’s conservative Liberal-National coalition, which has a fragile grip on power after cliffhanger elections in July, with some conservative lawmakers staunchly opposed to a change. They include Mr. Turnbull’s predecessor Tony Abbott, a former trainee priest who reluctantly agreed to a popular vote on same-sex marriage before Mr. Turnbull ousted him in a party coup that was intended to avert an expected election backlash.

Since 2001, 21 countries have legalized same-sex marriage. The U.S. did so last year, along with Ireland, a bastion of Catholicism, which became the first country to legalize it by popular vote. Australia is one of the last Western nations to prohibit marriage equality.

2 Comments

Comments are closed.