Des saoudiens emprisonnés pour avoir dansé : Un comportement «pouvant mener à de l’homosexualité»

Des saoudiens emprisonnés pour avoir dansé : Un comportement «pouvant mener à de l’homosexualité»

>> Young men arrested in Saudi Arabia for 'playing loud music and inappropriate dancing' at private party

La Commission pour la promotion de la vertu et de la prévention du vice a interpellé les hommes dans une résidence privée de Buraydah pour leur «musique trop bruyante et leur danse inappropriée», a rapporté le média électronique Ayn al-Youm.

Buraydah est la capitale de la province de Qassim, l’une des plus conservatrices du royaume d’Arabie Saoudite, où la loi de l’Islam est appliquée au sens strict.

Un représentant anonyme a relaté au site Internet que la police avait surpris les jeunes hommes dans une «situation compromettante» alors qu’ils dansaient avec des «mouvements honteux». Ils célébraient l’anniversaire de l’un des hommes présent à la soirée, a-t-on précisé.

Le porte-parole n’a pas révélé combien de personnes avait été arrêtées, ni leurs âges. Il a justifié leur détention en affirmant que ce genre de comportement pouvait mener à de «l’immoralité et même de l’homosexualité».

Plusieurs Saoudiens ont ridiculisé les arrestations sur les réseaux sociaux, rappelant que les hommes n’avaient même pas consommé d’alcool, ni fêté avec des femmes — deux pratiques criminelles en Arabie Saoudite.

La police religieuse saoudienne perçoit la musique d’origine occidentale comme un pêché et les célébrations d’anniversaire comme «anti-islamiques».

>> Local Saudi newspapers are reporting that the kingdom's morality police have detained a group of men for dancing at a birthday party.

The state-linked news website Ayn al-Youm says the Commission for the Promotion of Virtue and the Prevention of Vice raided a private residence in the ultraconservative city of Buraydah, arresting the men inside for "loud music and inappropriate dancing."

The men were referred to police for investigation.

A hashtag on Twitter quickly went viral about the arrest, with many Saudis ridiculing the raid and arguing the men were not caught drinking alcohol or partying with women - both crimes under Saudi Arabia's conservative codes.

Others shared photos of Saudi royals performing a traditional sword dance, though supporters of the raid claim that form of dance is socially acceptable.

The Associated Press