Cinéma : Star Trek « Sans limite », mais amputée au montage d'une scène de baiser gay (VIDEOS)

Cinéma : Star Trek « Sans limite », mais amputée au montage d'une scène de baiser gay (VIDEOS)

Il y a quelques semaines, dans la foulée d'une grande polémique qui précédait la sortie en salles ce 22 juillet aux Etats-unis du nouvel opus de la saga Star Trek, nous apprenions que le lieutenant Hikaru Sulu, célèbre pilote de l'USS Enterprise, que l'on savait déjà papa, puisqu'il conserve une photo de sa fille sur son tableau de bord, était homosexuel et avait adopté l'enfant avec son mari.

C'est d'ailleurs l'acteur sud-coréen, John Cho, qui campe le personnage « nouvelle génération », qui a glissé l'info dans une interview accordée au média australien The Herald Sun. Un clin d’œil du co-scénariste, Simon Pegg, pour rendre hommage à George Takei, premier acteur à avoir incarné Sulu dans la série originale entre 1966 et 1969. Aujourd'hui âgé de 79 ans, le comédien avait fait son coming out en 2005.

Et c'est encore John Cho qui relance l'intrigue en annonçant cette semaine dans le magazine Vulture, qu'une scène de baiser avec son compagnon, interprété pour l'occasion par Doug Jung, autre scénariste du film, aurait été coupée au montage de la version définitive.

Une scène « assez difficile », tournée dans la station spatiale, dont il était pourtant plutôt fier : « Doug n'est pas "acteur", nous sommes tous les deux hétérosexuels et je venais de découvrir la fillette sur le plateau, mais il fallait être suffisamment convaincant. Elle se jette dans mes bras et avec Doug on se sert très fort... »

Mais après quelques 966 jours d'absence, pas même un petit bisous entre les deux hommes. Tout juste deux pouces qui s'effleurent le dos. De belles retrouvailles, dans un univers où l'homoparentalité ne fait plus guère débat depuis des siècles, amputées toutefois en 2016 d'une brève étreinte qui aurait été plus que jamais nécessaire.


La fameuse franchise n'est pourtant pas frileuse. En 1968, dans ses aventures inter-sidérales, William Shatner (Captain Kirk) partageait déjà avec Nichelle Nichols (Uhura) l'un des premiers baisers interraciaux diffusé à la télévision. Un autre entre deux hommes, asiatiques, à la tête du box-office américain de surcroit, aurait été autrement plus efficace, s'il s'agit d'innover en déboulonnant les mythes et clichés, ainsi que l’a mentionné Simon Pegg. Rappelons que le père du meurtrier d'Orlando avait prétendu que c'est la vision d'un couple homosexuel s'embrassant qui aurait déclenché la folie de son fils.

Autrement « Star Trek Beyond » va bien effectivement « Au-delà » des blockbusters du genre, pour nous offrir sans ambiguïté un premier héros gay, et c'est effectivement une belle surprise. Toujours plus épique, cette nouvelle aventure aux confins inexplorés de l'espace, devrait sortir en france ce 17 août.

Valentine Monceau
stophomophobie.org