Chili : une adolescente violée, séquestrée, battue par sa famille, pour la « soigner de son homosexualité »

Chili : une adolescente violée, séquestrée, battue par sa famille, pour la « soigner de son homosexualité »

>> El padre le dijo que se merecía la violación por ser lesbiana. El Movilh denunció los hechos ante la Fiscalía. Se está a la espera de que la PDI vaya en busca de la joven.

La jeune fille, âgée de 14 ans, a déclaré avoir été abusée sexuellement, d’abord en 2017, par son beau-père, l’homme qui partage son foyer et la vie de sa mère. Agression qu’elle n’évoquera, pour la première fois, qu’à sa partenaire, en décembre dernier. Mais ensuite alertée, plutôt que de prévenir la police, sa mère choisira de l’envoyer chez son père biologique, fidèle évangéliste et anti-Gay, qui l’avait déjà violentée à plusieurs reprises. Approuvant le viol « correctif » du beau-père, il va également la séquestrer, en s’assurant de la fouetter régulièrement, pour chasser son « démon » lesbien.

Une enquête est en cours, le bureau du procureur a été saisi par le « Mouvement pour l'intégration et la libération des homosexuels »(Movilh), organisation LGBT, qui a annoncé, ce 22 janvier, que l'adolescente avait été « provisoirement » éloignée de sa famille, en attendant l'intervention d'un médiateur spécialisé devant les tribunaux.

« Nous avons été consternés par les abus dont elle a été victime et nous espérons pouvoir bientôt résoudre sa situation », poursuit dans son communiqué, Rolando Jiménez, dirigeant de Movilh.

« Tout indique qu'elle est en danger auprès de son père biologique, qui l'a manifestement violentée en raison de son orientation sexuelle. Nous ne serons sereins que lorsqu'elle aura retrouvé la sécurité, avec un placement définitif, pourquoi pas, dans la famille de sa copine, qui est prête à l'accueillir. Mais nous attendons aussi des sanctions par la justice, à l'encontre de son père et beau-père ».

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.