-->

Bad buzz ? Accusée d'homophobie, « Michel & Augustin » regrettent « un procès d'intention »

Bad buzz ? Accusée d'homophobie, « Michel & Augustin » regrettent « un procès d'intention »

En réponse à la polémique suscitée sur les réseaux sociaux par des internautes, qui reprochent à ses fondateurs des accointances avec les milieux conservateurs et notamment la manif pour tous, la marque de produit alimentaire « Michel & Augustin » a regretté « un procès d'intention », réfutant dans un communiqué vendredi les accusations d'homophobie.

En mars 2016, Augustin Paluel-Marmont avait en effet indiqué, après sa rencontre avec François Fillon, candidat à la primaire de la droite et du centre, qu'il était « le seul » à pouvoir relancer le pays. Au mois de mai suivant, le groupe recevait l'ancien Premier ministre dans le cadre d'un cycle de conférences intitulé « Boire une vache avec », pour finalement l'instituer dans une nouvelle déclaration comme « le seul homme politique à formuler un projet économique à horizon-temps défini pour la France. »

Rappelons que François Fillon est opposé à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples lesbiens, ainsi qu'à la GPA. Et soutenu par Sens Commun, l'émanation de la Manif pour tous au sein du parti Les Républicains, s'il refuse d'abroger la loi Taubira, il s'est engagé une fois à l'Elysée à procéder à sa réécriture et fermer l'adoption plénière aux conjoints de même sexe.

Mais « Michel & Augustin » précise avoir également « bu une vache avec » d'autres personnalités politiques, de la gauche comme de la droite, telle Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy.

Concernant d'autres échanges constatés par ailleurs avec une certaine start-up « Gens de confiance », dont l'un des fondateurs, Nicolas Davoust, partage les idées de la Manif pour tous, comme les tweets de l'association dite « pro-vie » Alliance VITA (cofondée en 1993 par Christine Boutin et opposée aux droits des LGBT), là encore, la marque assure qu'il ne s'agit que de l'initiative d'un de ses « trublions » pour offrir quelques-unes de leurs recettes à l’occasion d’une soirée organisée au profit d'une association : « Un coup de pouce », comme tant d'autres demandes de partenariats, de sponsorings, d’informations pour des mémoires d’étudiants, de conférences... Mais « rien d'homophobe ! »

« Notre conviction c’est que cookie après cookie, l’oiseau fait son nid. Que nous pouvons tous changer le monde, chacun à notre façon », conclut le texte, en invitant à consulter les initiatives défendues par le groupe.

Des réponses qui n'auront toutefois qu'attisé les convictions, des internautes appelant depuis au boycott.

Valentine Monceau
stophomophobie.org