Vidéo. Loi sur la liberté religieuse de l'Indiana : Et le télé-shopping bientôt interdit aux homosexuels ?

Vidéo. Loi sur la liberté religieuse de l'Indiana : Et le télé-shopping bientôt interdit aux homosexuels ?

>> Indiana’s new religious freedom law makes for some pretty uncomfortable home shopping. With James Van Der Beek and Anna Camp.

Quand James Van Der Beek et Anna Camp (Tru Blood) parodient une émission de télé-achat pour dénoncer le « Religious Freedom Restoration Act »,  ces « lois de restauration des libertés religieuses » qui auraient pu permettre à des entreprises d’invoquer des motifs religieux pour refuser de servir des clients homosexuels. Ils ont ensuite fait marche arrière en spécifiant l’interdiction de toute discrimination.

Si l’acceptabilité du mariage homosexuel a fait des gains remarquables aux États-Unis, les Américains sont divisés sur la question qui a enflammé ce débat. La liberté religieuse des uns justifie-t-elle de brimer les droits des autres, et vice-versa? La droite américaine n’est pas monolithique. Il s’y trouve aussi un courant libertarien et, surtout, l’intérêt des grandes entreprises y pèse très lourd. Ces dernières sont très au fait du pouvoir d’achat des homosexuels et savent que de moins en moins d’Américains acceptent une discrimination ouverte à leur endroit. Même Walmart, qui n’a pas la réputation d’être progressiste, a tordu des bras en Arkansas pour amender la loi sur la liberté religieuse pour qu’elle ne cautionne aucune forme de discrimination.

Ainsi et pour démontrer l’absurde de cette législation, avec sa complice, l’ex-héros de Dawson jouent ici les animateurs « bon genre » en engageant volontiers la conversation avec des téléspectateurs, comme ils le font souvent dans ce type d’émissions de vente jusqu’à ce que…

[spacer]

[spacer]

– Nous vous proposons un fabuleux « service en porcelaine » signé de l’une des plus respectables maisons : « La Boulange »…
– Vous devriez sauter sur l’occasion parce que ces « soucoupes » s’envolent…
– Oh, regardez, nous avons un appel de Don, qui vient de Fort Wayne en Indiana. Bonjour Don !
– Hé, j’adore ces assiettes et cette nouvelle ligne est exactement ce dont nous avions besoin pour notre jardin paysager…
– Et qui est ce : « nous » ?
– Pardon ?
– Vous avez dit : « nous », qui est ce : « nous » ?
– Oh, mon compagnon : Patrick et moi.
– Oh, c’est mignon… « Non » !

La communication s’interrompe immédiatement et James Van Der Beek s’explique :

– Vous voyez, ici en Indiana, nous avons une loi sur la liberté religieuse qui fait que nous n’avons pas à servir qui que ce soit qui menace notre religion.
– Non mais, vous imaginez un monde dans lequel un couple gay peut vous demander de préparer un gâteau et où vous allez devoir vraiment vous asseoir pour en faire un ?
– Et après, c’est quoi la suite ? Je vais soudainement quitter ma femme Cindy et aller emménager avec Don dans une maison post-moderne sur Palm Springs ? Non mais, je veux dire…
– Tu es si drôle. Nous avons un autre appel, Henrietta de Bloomington… bonjour.
– Bonjour, je voulais les acheter pour mon mari.
– Ah, j’adore ça… Et, quel est son nom ?
– Lisa.
– Heu… Pardon ?
– Je veux dire Lis…

La ligne raccroche de nouveau.

– Ok, oh mon dieu, tous ces libéraux… On est en Utah ou quoi ? Allez, amusons-nous un peu !

L’occasion de changer de produit et tenter d’amortir l’ambiance.

– Ok, tu voulais du fun, je monte le son, j’amène du fun.
– Oh, une référence à Broadway ! Allons-y, ces lunettes sont funkies ! Je suis trop funky, j’écoute Meghan Trainor !
– Je l’adore…
– Nous avons un appel, c’est Sharla de Lafayette. Bonjour Sharla !
– Bonjour, j’adore ces lunettes !
– J’aimerais bien vous voir avec, ma chère…
– Ok, je pense qu’elle est prise, n’est-ce pas Sharla, vous êtes en couple ?
– Pardon ?
– Votre mari ?
– Quel est le problème avec lui ?
– Oh, c’est super, vous savez quoi Sharla, puisque vous êtes si respectueuse, nous allons vous offrir les frais de ports, le suivi aussi, et je vous en ajoute même une seconde paire en extra.
– Wow, ça c’est un deal…
– Que dieu vous protège, Sharla !
– Que dieu vous protège, Sharla !
– Il semble que nous ayons un autre appel, Al. Bonjour Al.
– Bonjour, j’appelle à propos de ce téléphone football que vous aviez présenté un peu plus tôt.
– Ah oui, c’est vrai.
– Et, pour qui est-ce ?
– Mon petit ami… Euh, je veux dire, ma petite amie.
– Euh, lequel des deux Al ?
– Ma petite amie, petite amie. Oui, je reviens justement d’un camp de conversion pour les gays. Je suis hétéro maintenant.
– Oh, ok, tant mieux pour vous Al. Oui parce que ça marche (les thérapies de conversion). Je veux dire ça fonctionne vraiment ! Vraiment… Quoiqu’il en soit, nous avons enfin notre « pièce » de résistance…
– Il est temps de vous dévoiler cette magnifique pièce offerte par Trends. C’est un classic.
– Ca vous ramène… à cette époque des films dans les drive-in, Main Street, les vieilles fontaines de soda, et le panneau en-dessous qui dit « réservé aux Blancs ».
– Oh… belle époque, ces jours heureux sont de retour. J’ai raison, n’est-ce pas !?
– Tout à fait…
– Oh, on dirait que nous avons encore un peu de temps pour un dernier appel…
– Bonjour, c’est Théodore.
– … Pourquoi vous ne dites pas tout simplement Ted !?

Ça fait plus hétéro ? Le débat est loin d’être clos 🙂