Vidéo : Le discours de Barack Obama pour célébrer "le LGBT Pride Month" perturbé par une militante

Vidéo : Le discours de Barack Obama pour célébrer "le LGBT Pride Month" perturbé par une militante

>> Activist Removed After Heckling Obama at L.G.B.T. Event at White House

[spacer]

Alors que le président américain venait de prendre la parole pour commémorer les émeutes de Stonewall de 1969, lors d’un événement organisé ce mercredi 24 juin à la Maison-Blanche, une militante a quelque peu perturbé son allocution :

« Relâchez tous les immigrants LGBT et mettez fin aux reconduites à la frontière ! » a lancé du fond de la salle Jennicet Gutiérrez, une activiste transgenre, qui a ensuite expliqué résider illégalement aux États-Unis. Monsieur Obama lui a rappelé qu’elle était dans sa maison, en lui demandant de bien vouloir se contenir. Elle a finalement été escortée sous les huées vers la sortie par le service de sécurité.

Selon le New-York Times, les associations GetEqual et Familia QTLM, dont fait partie Jennicet Gutiérrez, ont expliqué que cette action avait pour but de protester contre la détention de 75 personnes trans, par les services d’immigration aux États-Unis.

[spacer]

>> An activist interrupted President Obama on Wednesday at a White House event celebrating L.G.B.T. Pride Month to demand an end to the deportation of L.G.B.T. immigrants.

The activist was escorted from the room amid a chorus of boos and jeers from the assembled guests.

The activist, Jennicet Gutiérrez, who is transgender and says she is in the country illegally, interrupted Mr. Obama shortly after he began speaking, calling from the back of the room, “President Obama, release all L.G.B.T.Q. immigrants from detention and stop all deportations!”

President Obama displayed little patience with the heckler, telling her, “You’re in my house” before having her removed.

“Shame on you, you shouldn’t be doing this,” he said, according to video of the incident posted to YouTube by Reuters. “Can we escort this person out? You can either stay and be quiet or we’ll have to take you out.”