Vidéo : Baiser historique entre un marin québécois et son conjoint, après un long déploiement en mer

Vidéo : Baiser historique entre un marin québécois et son conjoint, après un long déploiement en mer

>> The first kiss after a long deployment at sea is surely sweet and memorable. But for what is believed to be a first for the Canadian Navy, that time-honoured tradition of the first kiss was between two men.

C'est la tradition dans la Marine royale canadienne : le premier de l’équipage qui quitte le navire doit embrasser sa ou son partenaire, comme c'est la cas pour le Matelot-chef Francis Legaré du NCSM Winnipeg, qui vient de signer une page de l'histoire.

De retour d'une mission de quelque huit mois dans les Caraïbes notamment, ce marin originaire du Québec a gagné, par tirage au sort, le privilège du baiser immortalisé sur les quais du port de Victoria, sur la côte ouest-canadienne.

Des retrouvailles mitraillées d'applaudissements et par les caméras de télévision. Et le premier baiser d'un couple de même sexe pour honorer « officiellement » cette tradition dans l'histoire de La Marine royale.

« Je suis sans voix », a laissé échapper le fougueux, qui avait acheté son billet sans trop y croire. Il s'agissait surtout de participer à la cagnotte pour une œuvre de charité.

« J’étais parti depuis 255 jours, donc je me sens bien ». Son compagnon également.

« C’est merveilleux que les Forces armées canadiennes embrassent les personnes quelles que soient leurs préférences », a déclaré dans la presse le commandant du NCSM, Jeff Hutchinson.
« Nous sommes le reflet de la société », a toutefois souligné sur Radio-Canada le contre-amiral Gilles Couturier, commandant de la Marine du Pacifique : « Nous recrutons dans toute la société... Si nous ne nous adaptons pas, nous ne saurons inciter de bons marins à rejoindre nos rangs. »

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org