UMP / UDI Des députés d'opposition demandent à Hollande d'ajourner le mariage gay

L’Entente parlementaire pour la Famille, plus de cent parlementaires d’opposition contre le projet de loi sur le mariage pour tous, a écrit à François Hollande pour demander l' »ajournement » du projet et va demander une commission spéciale à l’Assemblée pour examiner ce texte.

« On voit que ce texte pose des problèmes et nous avons écrit il y a une semaine à François Hollande pour qu’il soit ajourné », a fait savoir Xavier Breton (UMP) au cours d’une conférence de presse à l’Assemblée aux côtés d’autres députés de cette Entente, comme Philippe Gosselin (photo) ou Marc Le Fur.

Ils affirment n’avoir pas eu de réponse pour l’instant et demandent à être reçus par le président de la République. M. Breton a aussi évoqué l’idée d’une « grande manifestation nationale » qui pourrait avoir lieu « en début d’année » prochaine.

Il faut « informer largement l’opinion publique sur le fond et sur les conséquences de ce projet sur l’ensemble de la société », a plaidé Jean-Frédéric Poisson. « C’est un enjeu de civilisation, nous exigeons un débat public », a affirmé pour sa part le député UMP de la Drôme, Hervé Mariton.

Dès que le projet sera passé en Conseil des ministres, le 7 novembre, a indiqué Hervé Mariton, l’Entente demandera une commission spéciale pour examiner ce texte. C’est la commission des Lois qui doit normalement être saisie.

Le centriste Charles de Courson (UDI) a fait état « du problème de la filiation ». « Nous sommes nombreux dans notre Entente à penser que ce qui est prioritaire, ce sont les droits des enfants et pas le droit à l’enfant », a-t-il dit.

Nicolas Dhuicq, « seul médecin psychiatre » de l’Assemblée », a mis en avant « les difficultés de construction chez les enfants » du fait de l’homoparentalité. « Je redoute à terme, c’est à peine de la science-fiction, qu’il aura deux humanités, une humanité qui sera issue du ventre d’une femme et une qui sera totalement artificielle », a-t-il expliqué.

Cette Entente parlementaire compte 121 députés et sénateurs, a précisé Philippe Gosselin. Ce sont essentiellement des élus UMP.