Transsexuels L'Argentine adopte une nouvelle loi sur l'identité sexuelle

L’Argentine a adopté une nouvelle loi sur l’identité sexuelle qui autorise les personnes transgenres à choisir leur sexe au niveau administratif.

Le sénat argentin a approuvé dans la nuit de mercredi à jeudi un projet de loi sur l’identité sexuelle qui autorise les travestis et transsexuels à déclarer le sexe de leur choix auprès de l’administration, endossant ainsi définitivement le texte adopté en première instance par la Chambre des députés.

Le projet de loi a obtenu 55 voix pour, une abstention et O voix contre, après plus de trois heures de débats.

La nouvelle loi détermine l’identité sexuelle comme « le vécu interieur et individuel du sexe tel que la personne le ressent elle-même, ce qui peut correspondre ou non au sexe enregistré à la naissance, incluant le vécu personnel du corps ».

Cette disposition fait suite à la Loi sur le mariage égalitaire, votée en 2010, qui garantit que « chaque personne sera traitée » comme elle se ressent, a déclaré Ada Iturrez, membre de la commission de législation générale du sénat.

L’Argentine, dont la population est en majorité catholique, est le premier pays latino-américain à avoir adopté – en 2010 – une législation autorisant le mariage entre personnes de même sexe.