Suicide d’une élève transgenre au lycée Fénelon à Lille

Suicide d’une élève transgenre au lycée Fénelon à Lille

Ce mardi 15 décembre, une adolescente de 17 ans, Luna (Fouad de son nom de naissance), scolarisée au lycée Fénelon de Lille, a mis fin à ses jours dans le foyer d’accueil où elle était hébergée. Son geste aurait été motivé par une exclusion temporaire de l’établissement, au début du mois, pour avoir « porté une jupe ».

L’information a été confirmée auprès de l’AFP par Jean-Yves Guéant, président de la Fédération des conseils de parents d’élève (FCPE) du Nord.

Dans une vidéo, que Luna avait effectivement partagé sur les réseaux sociaux, elle est en larme, dans un bureau du lycée, en plein échange au sujet de ce vêtement avec la conseillère principale d’éducation :

« Je comprends ton envie d’être toi-même (…) tout ça, c’est fait pour t’accompagner au mieux, c’est ça que tu ne comprends pas, explique vivement l’adulte. Parce qu’il y a des sensibilités qui ne sont pas les mêmes, à différents âges (…), des éducations qui ne sont pas les mêmes (…). »

« Mais c’est eux qu’on doit éduquer, pas moi », reprend l’élève en pleurs. « Je suis d’accord », répond l’adulte. « Ben voilà, je ne comprends pas où est le problème, reprend l’élève. Je ne comprendrai jamais de toute façon ». Et s’en suit une photo prise par l’adolescente, portant une jupe en jean, avec la mention « J’étais habillé comme ça. »

Selon ses camarades, cités par lavoixdunord, la lycéenne aurait été obligée de rentrer chez elle, « tant qu’elle ne s’habillait pas en garçon ».

Elle s’est finalement donnée la mort. « Une enquête de police a été ouverte » afin de déterminer si ce geste est lié aux événements survenus dans son lycée. Elle aurait eu également des soucis familiaux.

Le rectorat a réagi en annonçant la mise en place d’une cellule psychologique pour soutenir le personnel et les élèves mais plusieurs évoquent la responsabilité de l’établissement.

Quel accompagnement reçu ? Quelles discriminations subies et de la part de qui ?
Nous souhaitons avec l’enquête diligentée, que le dialogue s’ouvre également au sein de cet établissement.

De même, le collectif Queer Education a publié une lettre en réaction à l’ensemble du corps enseignant pour l’enjoindre à se former sur l’accueil et l’accompagnement des élèves trans à l’aide du matériel pédagogique existant et disponibles au lien suivant : La transphobie tue à l’école. Lettre aux personnels de l’Éducation Nationale

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.