Soutien à Johan, victime d’une violente agression transphobe à Orléans : « Je me suis dit que j’allais y rester »

Alors qu'il rentrait chez lui, dans la nuit du 14 au 15 juillet, le jeune homme a été pris à parti, humilié, frappé par un groupe d'individus, mineurs ou jeunes majeurs selon son témoignage, avec qui il avait déjà eu une précédente altercation, en raison de sa transidentité.

« C’étaient des gens qui avaient l’air très à cheval sur leur religion. J’étais un peu l’enfant de Satan dans leur histoire. Ils ont dit que j’étais "dégueulasse", que je n’avais pas ma place sur terre, que j’étais une "saleté de gouine". J’en passe, c’était pas beau à entendre », a confié Johan sur France-info. Ses agresseurs ont même tenté de lui « rouler » dessus, après l'avoir jeté sur la chaussée. Mais il est parvenu à éviter le pire et s'enfuir.

Le Parti Communiste, où Johan est adhérent, organise un rassemblement de soutien ce jeudi 19 juillet à 18 heures, place de la République à Orléans.

« Il n'a pas souhaité porter plainte car son état civil ne correspond pas à son identité », regrette Christophe Desportes-Guilloux, secrétaire du Groupe Action Gay et Lesbien du Loiret (GAGL 45). Porter plainte est une étape importante, rappelle le militant. Mais, son groupe a également proposé au jeune homme « l'accès à un psychologue, y compris en urgence, et de l'accompagner pour son changement d'état civil », simplifié, depuis 2016.

Notre soutien à Johan.

Les commentaires sont fermés.