Sida : tous les participants de l'essai Ipergay pourront bénéficier du traitement préventif

Sida : tous les participants de l'essai Ipergay pourront bénéficier du traitement préventif

Tous les participants de l'essai de prévention du sida chez des homosexuels, Ipergay, pourront bénéficier du traitement par le médicament Truvada, a décidé l'ANRS, l'essai ayant démontré l'efficacité de cet antirétroviral contre le risque d'infection.

Cet essai est mené actuellement chez plus de 400 volontaires en France et au Canada, a précisé l'Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) mercredi dans un communiqué. Le Truvada n'est pas pour l'instant autorisé en Europe pour un usage préventif.

L'essai Ipergay a démontré "une efficacité très élevée" de la prévention médicamenteuse, ou prophylaxie pré-exposition (PrEP), "de l'ordre de 80% de réduction du risque", a indiqué son coordinateur, le Pr Jean-Michel Molina (Hôpital Saint-Louis, Paris).

L'essai comparatif Ipergay est mené depuis février 2012 chez des hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH) "très exposés au VIH".

Il s'inscrit "dans un cadre global et combiné de prévention" et se distingue d'autres essais de PrEP par une offre de prophylaxie "à la demande", uniquement au moment des rapports sexuels.

Les participants étaient répartis par tirage au sort en deux groupes, l'un recevant du Truvada, l'autre un placebo.

Désormais, le Truvada va être mis à disposition de tous les participants de l'essai. "Ils vont être contactés afin de prendre rendez-vous rapidement avec le centre hospitalier où ils sont suivis", a précisé l'ANRS.

L'agence effectue par ailleurs "les démarches réglementaires et éthiques liées à ce changement".

L'essai va se poursuivre "pendant au moins un an", afin de vérifier le maintien du bénéfice du traitement préventif "à la demande" sur le long terme ainsi que sa tolérance.

Les résultats complets devraient être disponibles début 2015.